13/10/2007

Le prix pedeste de Vivier (08) 8,440km le samedi 13 octobre 2007

 titre1

Aujourd´hui, j´avais envie de refaire un peu de vitesse après mes deux trails en deux semaines, celui des hautes fagnes(36,5km) en Belgique et dernièrement le trail des cadoles en Bourgogne de 33,3km.

 

Profitant que nous nous trouvons en Moselle pour ce week-end, une seule course venait répondre à mes exigences. Il faudra donc aller dans les Ardennes pour disputer la course de Viviers au court a proximité de Charleville-Mézières qui propose un circuit de 8,440km sous forme de boucles.

 

Après une petite visite sur le site courir en Ardennes, j´en apprends que le parcours semble assez roulant et propice pour faire de bonne performance. C´est donc parfait pour moi, même si je dois tout de même me réserver pour mes deux courses du lendemain.

 

Nous prenons la route après manger, et nous avons déjà un peu de retard en vue du trajet qui nous attend. En gros 120 km. Ca sera notre troisième déplacement en Ardennes après Neufmanil et Gespunsart.

 

Nous arriverons dans la ville organisatrice une demi-heure avant le départ de la course. Commence alors, une petite recherche au hasard des rues, rien est indiqué et pas un joggeur en vue. Le temps presse, je m´inquiète un peu. J´ai horreur de venir pour rien.

 

Finalement, nous trouverons enfin quelques minutes plus tard en apercevant au loin les bénévoles qui s´occupent de la circulation.

 

Je me gars dans la rue principale car tous accès vers le lieu de la course est maintenant plus possible, Les barrières coupent la route.

 

Sans tarder, je file en courant vers les inscriptions qui se trouvent tout au fond d´une longue rue. Je suis alors environ à 500 mètres du lieu de la course.

 

Un peu essoufflé, je m´inscris. 9 euros me sont demandés, un peu chère pour un banal 8km. Enfin rien de surprenant ça a l´air d´être les tarifs Ardennais.

 

Je recours dans le sens inverse pour revenir à la voiture pour me changer. Le temps file, c´est déjà une petite course avant l´heure.

 

Allez hop, rebelote pour regagner la ligne de départ. Ca m´aura servi d´échauffement.

 

Le départ est donné à 16h00 pour environ une petite centaine tout juste de coureurs. Ici, je ne connais personne. Les deux amis ardennais a savoir Michael Mandelli et Smail ne répondent pas a l´appel. Mise a part ça, j´ai une petite idée tout de même sur le futur vainqueur.

 01

Les courses en Ardennes sont assez relevée et regroupent pas mal de coureurs licenciés. Si bien que les joggeurs occasionnels se retrouvent vite débordés.

 

Le coup de feu est donné. Nous voila partis pour 4 tours accompagné d´un beau soleil et d´un petit 17 degrés.

 02

 03

 04

 05

 06

 07

08

 09

 10

11

Je découvre le premier tour sur une allure un peu trop rapide. Une longue ligne droite au départ, puis un passage descendant en direction des terrains de sport.

Une petite partie sur chemin s´opère alors avant de reprendre a gauche pour attaquer la seule cote de la boucle. Ca monte environ 300 mètres sur une pente tout de même prononcée. La fin du tour, nous ramène au centre du village ou se dresse un public assez nombreux.

 

Je boucle le premier tour en ayant compris que je suis parti trop vite. Je tenterai de réguler mon allure dans les tours suivant.

 12

 13

 14

 15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Un ravitaillement se tient au milieu de la longue ligne droite qui est un peu monotone. Les petits passages a l´ombre font du bien et montre qu´il fait un peu chaud pour la saison.

 

Les tours s´enchaînent sans grands changements mise à part le retour de l´arrière de quelques coureurs.

 29

 30

 31

 32

 33

 34

 35

36

37

38

39

40

Peu avant le dernier tour, La première féminine me dépasse. Je ne peux l´accrocher mon allure ayant sensiblement diminuée dans les derniers kilomètres. Mais pas de surprise, suite au trails ou l´allure est bien plus modeste.

 41

42

43

 44

 45

 46

 47

 48
Le Vainqueur

49

50

 51

 52

 53

54

55

 56
La premiere feminine

57

Je franchi la ligne en 35min 01s. On recevra comme lot un petit podomètre.

 58

Nous repartirons sans attendre le tirage au sort et la remise des récompenses pour les premiers (primes notamment) pour rentrer un peu plus tôt.

 

Ce ne sera pas mon meilleur souvenir dans les Ardennes qui reste pour le moment a l´actif de la course de Neufmanil, mais c´est toujours sympa de revenir courir dans les Ardennes.

 

Direction demain, les 28km de Chateaux-Salins (57) ou je devrais retrouver mon ami trailer Martin Jambois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:34 Écrit par espace-marathon88 dans (08) Vivier au court | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |