19/06/2007

Les six jours de toul ( 2eme etape) Andilly 8.09km contre la montre le lundi 18 juin 2007

titre1

La seconde étape des 6 jours de Toul

 

Le rendez vous ce soir est pris dans le petit village d’Andilly a une dizaine de kilomètres de Toul, pour une étape se déroulant en contre la montre sur une distance de 8.09km.

 

01

un parcours vallonné..

 

02

Sur route et chemins forestiers...

 

Un contre la montre, c’est plutôt original comme course mais c’est assez dur car souvent on part trop vite pour ne pas se faire rattraper ou alors pour essayer de rattraper celui qui se trouve devant. Pas facile dans ces conditions de faire cette course là en essayant de garder des forces pour les jours suivants.

 

Les six jours c’est vraiment une course sympa mais pour moi ça me représente maintenant pas mal de trajet en voiture. Je travaille et j’habite maintenant à Fougerolles en Haute-Saône contrairement aux années précédentes. Du coup, la distance pour s’y rendre s’allonge et dans ce cas, il faut mieux pas trop que je pense aux kilomètres si je veux faire cette course.

Ce soir ce sera l’étape la plus éloignée de chez moi mais heureusement également la plus courte. Finalement, on rentrera vers 23hoo, après 150 Km de route, pas évident mais ça sera bien pire demain avec l’étape des 20km, l’une des plus fatigante.

 

Les inscriptions seront prises à l’extérieur dans le centre du village, enfin pour ceux qui ne courent que cette course là car pour les athlètes des 6 jours, juste besoin de signer la feuille de présence.

 

03

 

04

 

Cette année, une belle arche de départ et d’arrivée nous suit pour l’instant sur chaque étape. C’est bien, ça donne un peu plus d’importance à cette course.

 

08

Les départs seront donnés à partir de 19hoo en commencent par ceux effectuant que cette étape, puis suivront les autres toute les 30 secondes. Les derniers de l’étape d’hier partiront en premier et les premiers prendront le départ en dernier.

 

Quant à moi, mon départ est prévu à 19h32.30s. Le temps d’apercevoir déjà le passage des premiers coureurs au kilomètre 3.

 

Ce soir, j’ai envie de me rassurer un peu par rapport à ma course d’hier. Histoire de voir s’il est utile de continuer cette course. En tout cas, je suis motivé pour essayer de faire une meilleure course ce soir.

 

L’heure de mon départ approche, les coureurs partent à compte goutte, un par un.

5..4..3..2..1..top. Voilà c’est à mon tour. C’est parti!

 

Le parcours débute par une belle cote d’environ 300 mètres, lorsque j’arrive vers son sommet, j’entends en contre bas le décompte pour le coureur qui va me suivre. Du coup, on a envie de partir vite pour ne pas se faire rattraper car les coureurs partant derrière moi sont plus de plus en plus forts.

 

09

 

Je suis donc parti sur un bon rythme en arrivant un peu essouffler au dessus de la cote. Direction ensuite des chemins agricole traversant les champs de blé. Je reviens progressivement durant ces 3 premiers kilomètres sur 2 coureurs. C’est bien déjà une minute de gagner.. Pourvu que ça dure.

 

07

 

05

 

06

 

10

 

11

 

12

 

18

 

13

 

14

Courageux laurent Simonin avec cette blessure..

 

15

 

16

 

17

 

19

Héhé Jerome qui s'entraine parmis les coureurs...

 

20

Monsieur Daponte..

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

 

33

 

34

 

35

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

 

54

Michel Pelaingre du site rc vandoeuvre..merci pour la pub de mon blog!

 

55

 

56

 

57

 

58

 

59

Pierre Tankosic, un des plus fidèle des 6 jours de toul..

 

60

 

61

 

62

La premiere feminine...

 

63

 

 

La boucle sur les chemins s’achève. Me voilà au troisième kilomètre à l’endroit où l’on reprend une partie sur la route. Il fait encore chaud même si quelques nuages viennent assombrir le ciel.

Le ravitaillement fait du bien surtout qu’une nouvelle bosse se dresse. Je vois devant moi  encore quelques coureurs à 200 mètres de moi. Puis-je revenir sur eux, pas évident, le principal étant que je ne me fasse pas trop rattraper par l’arrière.

 

64

 

65

 

66

Le seul espoir avec moi lors de l'edition 2001..souvenir..

 

Apres cette longue partie un peu monotone sur route, nous voilà de nouveau sur des chemins agricoles. Le sol est plutôt sec mais le prudence est une bonne chose car le sol est quelque peu cabossé par endroit.

 

Je jette un coup d’œil furtif derrière moi pour voir si des coureurs reviennent. Ils sont assez loin, ça devrait aller jusqu'à l’arrivée.

 

Vers le 7eme kilomètres, à l’issue d’une nouvelle bosse, je reprends de nouveau un coureur. Ca fait du bien au moral. Un petit groupe de coureurs sont pas trop loin devant moi, mais ceux là, je n’arriverai pas a revenir sur eux. N’en demandons pas de trop, c’est déjà bien comme ça.

 

67

 

68

 

69

 

70

 

71

 

72

 

73

 

74

 

75

 

76

 

77

 

78

 

79

 

80

 

81

 

82

 

83

 

84

 

85

 

86

 

87

 

88

 

89

 

90

 

91

 

92

 

93

 

94

 

95

 

96

 

97

 

98

 

99

 

100

 

101

 

102

 

103

 

104

 

105

 

106

 

107

 

108

 

109

 

110

 

111

 

113

 

114

 

115

 

116

 

117

Martial Schmidt s'envole vers un nouveau succes sur les 6 jours..

 

118

 

119

 

120

Jerome Pernossi qui ne cesse de progresser au fil des années..chapeau!

 

121

 

122

 

123

 

 

124

 

Retour à nouveau sur la route pour rejoindre le centre du village et l’arrivée. Des personnes m’encouragent, il s’agit de Madame Choquert et son mari, c’est sympa et j’étais un peu surpris de les voir ici.

 

Je fini ce parcours en 33min19 sec assez content de ma course même si après coup je constaterai que j’ai déjà fait mieux ici. C’est bien loin de mes 31min40 en 2003 (ma meilleure année) Mais pas de regrets à avoir, c’est différent chaque année.. Je ne me présente jamais ici dans les mêmes conditions et avec les mêmes courses dans les jambes avant l’épreuve.

 

Faire 33min ce soir, c’est raisonnable après le marathon du ballon d’alsace il y a une semaine et après avoir couru le samedi à Eloyes. A moi d’être plus sage si je veux refaire mes chronos du passé car en courant beaucoup on perd forcements des secondes.

 

Bon, je reviendrai demain pour les 20 Km de Bulligny et ensuite un jour de repos qui fera du bien.

 

Merci à tous ceux qui sont venu me féliciter pour mon blog. Ca fait bien plaisir et ça donne surtout envie de continuer.

 

Et un grand merci évidemment à Linda, la photographe qui sans son aide, le blog serait un peu plus triste..

 

 

 

 

 

 

02:56 Écrit par espace-marathon88 dans (54) 6 jours de toul | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |