24/06/2007

6 éme étapes des 6 jour de toul a Foug (54) 13.40 km le 23 juin 2007

présentation foug

 

Une dernière sous la pluie.

 

Voilà, les 6 jours se termineront aujourd’hui après l’ultime étape de Foug sur un parcours légèrement vallonné de 13.4 Km

 

Ce matin à notre arrivée à Foug, le temps est bien maussade, pluie intermittente et un vent bien présent. Pas le temps idéal pour courir mais c’est toujours mieux que la chaleur, et puis un peu de fraîcheur pour cette dernière étape ne fera pas mal à personne.

 

01

 

02

 

 Lorsque nous arrivons vers 8h30, il n’y a encore aucun chat sur le lieu de la course. Les coureurs ont du dormir un peu plus car finalement on aura eu juste une nuit pour récupérer. Enfin, pour moi encore une nuit très écourtée du au trajet et à la mise a jour de mon blog. Encore une fois que 4 heures de sommeil et j’avoue que ce matin à 5hoo, le réveil fut bien difficile.

 

Nous attendons donc dans la voiture à l’abri des averses, le temps nécessaire aux organisateurs de mettre tout en place.

 

Vers 9h20, il est enfin possible d’aller signer la feuille d’engagement. Voilà dernière chance de reprendre quelques secondes a ces principaux adversaires. Enfin pour certain car pour d’autre les écarts sont déjà trop grands. Pour ma part, ça me parait difficile de reprendre une place au général. De toute façon, ce n’est pas mon but principal. Tant que j’éprouve de bonne sensation pendant la course ça me convient.

 

Petit entraînement très léger d’avant course et l’heure du départ approche. Ce dernier se situe en bas d’une petite  bosse comme les années passées. Sauf l’arrivée ne se situera pas comme avant apparemment à cause d’un mariage. Sinon, le parcours restera fidèle a ses dernières éditions.

 

Il est 10hoo, le coup de feu est donné. Je m’élance comme hier assez doucement durant la première boucle de 1km qui nous ramène à passer une nouvelle fois prés du départ.

 

03

 

04

 

05

 

06

 

07

 

08

 

09

 

10

 

11

 

12

 

13

 

 

Très vite, je me retrouve en compagnie des coureurs d’hier, Miguel et Eric. On va essayer de faire aussi bien qu’hier en essayant de les suivre le plus loin possible.

 

Deux fois la petite bosse du départ et nous voilà en direction d’une route descendante menant à l’extérieur du village.

Les chemins commencent doucement à arriver après deux ou trois kilomètres de course.

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

 

33

 

34

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

Beaucoup de vent en ce début d’étape, pas facile.

Nous passons sous un pont et hop c’est parti pour un chemin blanc bien trempé. Il n’est pas toujours évident d’éviter les flaques, tant pis faisons comme on peut. Et comme il pleut par moment de toute façon nous serons trempé à notre arrivée.

 

Nous attaquons alors un peu plus loin, une bosse assez longue dans les bois. Sans le vouloir encore une fois, je prends un peu d’avance sur mes deux compagnons de route mais je sais très bien que celle-ci sera effacée lorsque le terrain redeviendra plat.

Chose qui se passe comme prévu, dans la partie descendante qui suit la montée, Eric et Miguel prennent une bonne avance sur moi. J’essaye de ne pas trop perdre de terrain, je les vois toujours 200.300metres devant moi. A ce moment, je pense qu’un retour semble impossible.

 

Et puis vers le 10eme kilomètres, je réussirai à réduire mon écart. Lors de la montée ou nous reprenons la route, je reviens a hauteur D’Eric et Miguel n’est plus vraiment loin.

Je suis content, je ne pensais pas pouvoir revenir.

 

Sur le coté de la route, j’entends mon nom, c’est Sean Clifford, le grand traileur Irlandais. Il est venu prendre des photos sur le parcours c’est sympa !

 

141

La fin approche, je suis toujours en compagnie d’Eric et je ne souhaite pas aller plus vite car je sais qu’il fini toujours très bien ses courses.

Miguel a la forme, nous n’arriverons plus à revenir sur lui.

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

 

54

 

55

 

56

 

57

 

58

 

59

 

60

 

61

 

62

 

63

 

64

 

65

 

66

 

67

 

68

 

69

 

70

 

71

 

72

 

73

 

74

 

75

 

76

 

77

 

78

 

79

 

80

 

81

 

82

 

83

 

84

 

85

 

86

 

87

 

88

 

89

 

90

 

91

 

92

 

93

 

94

 

95

 

96

 

97
 
98

 

99

 

100

 

101

 

102

 

103

 

104

 

105

 

106

 

107

 

108

 

109

 

110

 

111

 

112

 

113

 

114

 

115

 

116

 

117

 

118

 

119

 

120

 

121

 

122

 

123

 

124

 

125

 

126

 

127

 

128

 

129

 

130

 

131

 

132

 

133

 

134

 

135

 

136

 

137

 

138

 

140

 

Dans les derniers mètres deux coureurs reviendront de l’arrière. On ne cherchera pas a répondre au sprint. Je finirai en compagnie d’Eric. Très fier, d’être à son niveau aujourd’hui, car l’année prochaine sur ces 6jours, il devrait retrouver sa place habituelle parmi les premiers.

 

139

Le vainqueur 2007

 

Mon bilan de ces 6 jours de Toul :

 

Les plus :

 

  1. Une performance honorable en vue des courses que j’ai couru auparavant (le marathon du ballon d’alsace une semaine avant et le 10km a Eloyes la veille) sans oublier les nombreuses courses depuis le début de l’année.
  2. J’ai constaté une meilleure résistance à l’effort, je n’avais jamais si bien été après le 20 Km de Bulligny. Et j’avais encore pas mal de ressources dans les dernières étapes.
  3. Toujours un grand plaisir à courir cette épreuve qui me convient bien.
  4. Pas mal de connaissance avec des coureurs par l’intermédiaire de mon blog.
  5. De belles arches d’arrivée sur chaque étape, c’est un plus indéniable.
  6. Des résultats disponible très rapidement sur le site du rc Vandoeuvre, bien pratique pour les gens qui ne peuvent pas rester après la course.

    7.   Belle remontée de la 37eme place a la 25eme au général.

Les moins :

 

  1. Grosse erreur d’avoir couru le 10 Km d’Eloyes le Samedi. Je ne referai plus ça l’année prochaine. J’ai perdu pas mal de terrain le premier jour même si après ça allait mieux.
  2. J’aurai du un peu plus osé lors du 20km de Bulligny, il y avait des minutes a gagner.
  3. Je dois m’efforcer à partir moins vite pour finir mieux.
  4. Toujours des soucis dans les descentes, à améliorer ce point faible.
  5. Ne plus hésiter entre faire cette course ou une autre pour être plus dans la course.

 

Rendez vous l’année prochaine, pour les 25 ans des six jours de Toul et en espérant voir de nouveaux coureurs car cette course à le mérite d’être courue.

 

 

01:55 Écrit par espace-marathon88 dans (54) 6j foug | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |