11/05/2010

Le trail de Chaligny (54) 10, 16 ou 32km le samedi 8 Mai 2010

313


En mode reporter cette année..

Pour la seconde année, je me rends ce Samedi du coté de Chaligny (54) où se dispute la 3eme édition du trail «Lez’arts fugueurs».

Une course que j’avais découvert l’an dernier en ayant couru le 32km..

 

decoration

Ce coup ci, ça sera en version reporter et non coureur! Je suis privé de mes photographes habituels et à vrai dire ça m’embete de venir sur une course rien qu’en pensant qu’à moi..

Rien m’empêchait de courir cette après midi sans assumer le reportage.. mais bon…

Pour compenser, je vais m’amuser a suivre les coureurs sur le tracé et au final les efforts sont quand même là..

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Chaligny offre un vrai parcours de trail (32km, on ne parle pas de course nature ici! Le dénivelé, les petits sentiers, les passages technique sont bien là.

On penserait sans doute pas trouver un parcours aussi exigeant dans le secteur mais vous pouvez me croire, ce trail est difficile!

Pour les moins entraînés, les organisateurs ont mis en place des parcours plus court.. 10km et 16km.

Parfait pour découvrir le monde du trail.

On a pas oublié les enfants avec une course de 1.7km et ni même les randonneurs qui pourront arpentés un parcours de dix kilomètres.

Du point de vue originalité, c’est bien sur les nombreux artistes présent sur les chemins exposant leur œuvres. Toujours agréable de découvrir des choses en plein milieu des bois!

2

 

310

 

311

Autre point qui change des autres trails, ici on fait le second tour en sens inverse.

Tout ce que tu aura la chance de descendre a l’aller, faudra le monter au retour!

Je rejoins Chaligny non loin de Toul depuis la Moselle où j’étais ce matin dans le cadre de mon reportage de la course du muguet de Vitry sur orne.

Je ne suis pas forcement trop en avance en arrivant au lieu dit: Le Haut de la Taye où se dresse départ/arrivée et les divers stands dressés dans les champs.

600 471

La première chose avant de rejoindre les inscriptions est de me préparer. Chaussure de trail, tenue de coureurs, je vais toute de même courir a droite et a gauche.

Sac a dos avec veste de rechange, eau, appareil photo et veste de pluie. Sans oublier le parapluie a la main, on est pas a l’abri d’une averse, le ciel est bien gris!

Le premier départ approche très vite, juste le temps de faire quelques rencontres.

Tiens voilà Bernard (zaza54 sur mon forum). Un moment qu’on s’était plus revu..

Il nous revient notamment de l’eco trail de Paris (80km) et plus récemment du trail des roches de saint dié! Quelle santé!

J’en profite pour lui proposer une petite photo devant ces curieuses bêtes métalliques!

1

Je le laisse rejoindre le départ ou il s’aligne bien sur sur les 32km.

Quant à moi, je dois filer sur le parcours afin de voir les coureurs en mode plus espacé!

Je commence a courir, en me faisant plaisir. Je peux même m’arrêter devant les œuvres présent dans les bois! Finalement ça a du bon d’etre que reporter, on en profite plus!

Mon objectif était de rejoindre le passage de la corde avant leur passage. J’y parviens, j’aurais même pu pousser jusqu’aux escaliers au kilomètre 3.

J’attends les premiers a cette première corde, la pente est bien raide! (pour le moment que les coureurs du 32km)

C’est Jean Pierre Gomez le plus rapide a se montrer. Un trailer d’expérience.

3

 

4

 

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

Si l’endroit est sympathique et intéressant, pour les photos c’est plus délicat. Le flash a du mal a réagir au moment voulu. Je manque quelques coureurs a mon regret.

Je décide alors de continuer mon chemin en compagnie de quelques trailers. Une terrible cote se dresse dans la foret pour venir a bout du troisième kilomètre.

15

 

16

 

17

18

 

19

20

21

23

24

25

Après avoir croisé jpc54 du forum, dans la pente , je retrouve phil-le-boulet!

 

26

 

27

 

28

29

On discute un peu et il m’annonce qu’il sera au rush du bout du monde dans les Vosges demain matin (trail de 24km). Y’en a qui se refuse rien! M

J’arrive a la boucle de l’escalier. Passage assez technique de la course. Quelques marches en plein milieu des bois, ça fait bizzare!

S’en suit, une nouvelle descente a la corde, bien plus raide que la précédente! Et dire qu’il faudra repasser par là en sens inverse en fin de parcours! Gare aux crampes..

Je peux voir les coureurs deux fois sans bouger ou presque, parfait seconde chance. Les photos sont difficile, il fait trop sombre!

30

 

31

 

32

33

34

35

36

37

Très vite, les coureurs du 16km partis un peu plus tard arrivent. C’est un trailer d’endurance shop qui se montre le plus rapide suivi de près par Hamid Lahrami.

Voici donc quelques clichés des coureurs du 16km..

38

 

39

 

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

Je croise a nouveau des membres de mon forum dont des Mosellans! Isa et jp Sandrine..

On oublie pas les locaux, dan, cat, crazyjo, Joel ou encore nono.

72

 

73

 

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

A partir de là, je rebrousse chemin toujours en courant. Dans le plus grand des hasards, je trouve un passage que j’ignorais. Possibilité de revoir les coureurs du 16km y compris les premiers. Hélas les premiers du 32km sont déjà passés!

Je suis content et j’en profite pour attendre un bon moment ici. Objectif revoir les membres de mon forum avant de repartir ailleurs!

87

 

88

 

89

90

91

92

93

94

95

96

97

98

99

100

101

102

103

104

105

106

107

108

109

110

111

112

113

114

115

116

117

118

119

120

121

122

123

124

125

126

127

128

129

130

131

132

133

134

135

136

137

138

139

140

141

142

143

144

145

146

147

148

149

150

151

152

153

154

155

156

157

158

159

160

161

162

163

164

165

166

Hop, en courant bien et très vite, je vais peut être les revoir encore une fois avant l’arrivée. ( en parlant du 16km)

Éprouvant pour revenir jusqu’à l’arrivée (3km de plus). Quand j’y arrive, je croise quelques coureurs du 32km qui repartent pour le second tour en sens inverse. Tandis que d’autres en termine pour le 16km voir le 10.

167

 

168

 

169

170

171

172

173

174

175

176

177

178

179

180

181

182

183

184

185

186

187

188

189

190

191

192

193

194

195

196

197

198

199

200

201

202

Je fais demi tour et me décide de prendre le même chemin que le 32km. Soudainement en regardant autour de moi, j’aperçois au loin un passage où repasse les coureurs. Y’a même encore des coureurs du 16km comme isa et jp nono..

 

203

 

204

 

205

206

207

208

209

210

211

212

213

214

215

216

217

218

219

220

221

222

Si jean pierre Gomez sur le 32km, l’homme de tête est déjà passé, les poursuivants montre le bout de leur nez. J’en profite pour rejoindre cet endroit.

Les coureurs débouchent d’une sévère montée dans les bois. La plupart marchent , la solution la plus sage pour la suite.

223

 

224

 

225

226

227

228

229

230

231

232

233

234

235

236

237

238

239

240

241

242

243

244

245

246

247

248

249

250

251

252

253

254

255

256

Je croise Laurent Melchior qui était a L’Ardéchois, trail de 54km le 1er mai! Quel enchaînement respect!

Je tente de calculer le temps qu’il me reste par ici afin de revoir les coureurs a la fin du parcours. Il faudra recourir deux bons kilomètres.

Au moment ou j’aperçois dan et cat qui en termine en face, je décide de partir. Vite vite galope micka!

Objectif repasser devant eux pour leur ultime photo du 16km. Il aura fallu bien accélérer mais j’y suis parvenu, je suis content!

257

 

258

 

259

260

261

262

263

264

En plus, je retrouve également isa et jp que du bonheur!

 

265

 

266

Maintenant retour vers les cordes avec encore des kilomètres a fouler. J’arrive suffisamment tôt pour reprendre mon souffle. Quelques minutes a attendre, j’aurais pu rester plus longtemps au point précèdent! Pas simple de bien calculer.

La course est gagné pour Jean Pierre Gomez, une belle victoire qui se dessine encore 2 petits kilomètres pour lui. Il va améliorer son temps de 6minutes par rapport a l’édition 2009. Super!

Pour les photos, pas d’amélioration a attendre, il fait de plus en plus sombre.

267

 

268

 

269

270

271

272

273

274

275

276

277

278

279

280

Je reviens vers les escaliers et la seconde corde. Endroit où beaucoup de coureurs ne sauront plus où aller. Une grande partie arrive du mauvais coté, je dois les remettre dans le droit chemin.

Le système de parcours en sens inverse porte a confusion, et il faut garder en esprit qu’on suit les flèches en sens inverse désormais.

D’ailleurs les deux grosses flèches rouges ne sont plus bien placés pour le second passage. Je me permets de les remettre comme il faut, tout le monde s’embrouillait.

297

Comme ca, ca ira mieux..

J’insiste a quelques passage de la corde. Gros rocher a franchir. Je me rappelle ici que les personnes présentes nous aidaient a franchir l’obstacle l‘an dernier.

Ce coup ci je croise des coureurs un peu livré a eux même..

281

 

282

 

283

284

285

286

287

288

289

290

291

292

293

294

295

296

298

299

300

301

302

303

Au passage de Phil le boulet, je décide de revenir avec lui.. ( il m’a promis un coup a boire! Lol)

Meilleur descendeur que moi, pas envie de tomber avec l’appareil.

304

 

305

 

306

Je l’accompagne dans les derniers kilos, mais je dois le laisser filer dans la dernière bosse.

 

307

Moment ou je croise le vainqueur de la course puis un peu plus haut Miguel et le second du 16km.

308

 

309

Me revoilà a l’arrivée, je suis trempé..beaucoup transpiré avec le sac a dos et la veste pas respirant du tout. Je vais vite me changer pour ne pas chopper la crève.

Beaucoup d’efforts toute de même aujourd’hui..

Phil le boulet m’offre a boire comme prévu, c’est sympa! Toujours décidé a aller au rush demain a croire que c’etait pas trop dur aujourd’hui.. Lol.

decoration

Photo: Bruno Rota

L’organisateur m’appelle au micro, geste sympathique est plutôt rare. Timide, je n’ai pas voulu me lancer dans un discours. Mais en tout cas, ça m’a fait plaisir d’être remercié de vive voix par l’organisateur.

312

Allez 7h45, après avoir salué les copains, je dois prendre le chemin vers la Haute Saone..

Le 57 ce matin, le 54 l’apres-midi, demain je file dans le 90 me rappeler quelques bons souvenirs!

Un trail a faire sans hésitation qui réuni tout les éléments que recherche un trailer.

Bravo a tous, et bonne récupération

A bientôt dans votre département.

MICKA[1]

Le reporter sur le terrain (photo: Daniel Freis)

05:38 Écrit par espace-marathon88 dans (54) trail chaligny 2010 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |