27/05/2007

La course du sapeur à Lure (70) 10km le samedi 26 mai 2007

titre1

Une première à Lure…

 

Ce week-end je m’étais décidé à rester raisonnable au niveau des déplacements avec la voiture car la semaine dernière j’avais fait en tout 800km.

 

Donc tout d’abord, pas de course le vendredi soir en Belgique comme j’en avais l’habitude.

Et c’est de bon augure puisqu’il y a une course à Lure ce samedi soir à seulement 30km de chez moi. Je ne l’ai encore jamais faite même si une année nous étions a deux doigt d’y aller mais les chutes de neige nous ont fait renoncer.

 

C’est dans la bonne humeur que nous allons donc découvrir cette petite course en Haute-Saône. Mais ce n’était encore pas évident que je puisse y aller, en effet, un violent orage s’est abattu une petite heure avant notre départ. Vu l’intensité des pluies et du tonnerre, je pensai qu’il serait plus raisonnable d’y renoncer et de prendre ainsi des risques inutiles.

 

Au bout d’une petite heure, le tonnerre s’éloigna et nous décidons alors de prendre la route pour faire ce 10 km.

 

Pas trop de soucis pour trouver le lieu de la course, les pancartes nous emmènent  directement au lieu des inscriptions, à l’espace du sapeur. C’est bien de nous indiquer le chemin car ce n’est pas le cas sur toutes les courses. Et j’ai horreur de tourner en rond pour trouver le lieu d’une course.

 

Bref, nous y voici, direction désormais les inscriptions. Pour une fois, je me suis inscrit à l’avance mais ça ne me sera guère utile puisque la course est entièrement gratuite. Chose assez rare pour qu’il y soit bon de le signaler.

 

05
 

01

 

Comme la course est gratuite, on nous proposera des tickets de tombola. J’en prendrai trois mais je me fais peu d’illusion d’avoir quelque chose en retour.

 

J’ai le dossard 21, un numéro que j’apprécie particulièrement, sans doute car ça représente la distance du semi marathon.

 

03

 

Maintenant place à un petit parcours fléché pour retrouver le départ et l’arrivée de la course. Il faut marcheur 5 bonnes minutes. C’est pas désagréable mais lorsque la pluie commence à tomber ça fait long. Nous sommes alors maintenant en centre ville.

 

06

 

04

 

Je retourne alors me changer dans la voiture et Linda m’attendra dans le centre ville.

Vu le temps de l’après midi, j’avais pris dans mon sac que très peu d’affaire et celle destinées a un temps médiocre.  Je dois donc faire avec un collant long et un tee-shirt pas trop respirant.

Zut grosse erreur car le temps revient au soleil, il fait de nouveau très lourd.

 

C’est évident que je vais un peu souffrir avec cette tenue, et ça se confirme lorsque je pars m’échauffer. Je crève de chaud et je ne me sens pas trop à l’aise dans ma tenue. Je me verrai tellement mieux dans un short et un débardeur plus respirant. J’ai fais une bêtise à moi d’assumer lol.

 

En attendant le départ des 10km prévu a 19hoo, nous aurons droit au commentaire très bien détaillé du speaker. On apprendra alors le nombre d’inscrits, la proportion de féminine, les principaux favoris et les coureurs qui viennent des départements voisins etc. en tout cas c’est plutôt sympathique comme discours.

 

07

Sous l'oeil d'un jardinier

 

Le favori chez les hommes ainsi que chez les dames sera interrogé pour connaître leur impression d’avant course. Je les connais de nom et de vue, il y a Jean Marc Chauvin qui avait en autre remporter une course à Frizon dans les Vosges  et Erika Sims, une américaine résidant en Franche comté qui en avait surpris plus d’un à la course de la Saint-Nicolas à Nancy. Et qui possède selon le speaker à un record d’environ 34 minutes sur 10km.

 

Le départ est sur le point d’être donné, nous sommes environ 160 coureurs sur la ligne et prêt à en découdre avec cette boucle de 5 Km a faire deux fois.

 

02

 

08

 

09

 

10

 

11

 

12

 

13

 

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

Je m’élance sans partir trop vite car je ne sais pas ce que nous réserve cette boucle. Très vite, je m’aperçois que le parcours n’est pas trop facile. Trois cotes se présentent en début de boucle. La première donne plutôt l’impression d’un gros faux plat mais celle du cimetière est déjà plus corsée et plus longue. Même si une longue descente s’amorce toute de suite après cette cote, cela ne rend pas le circuit plus facile. Une autre montée viendra un peu plus loin.

 

Ce n’est certes pas des montées trop dures mais il faut les multipliés par deux puisque nous passons deux fois au même endroit. Je galère un peu avec la tenue et passe ainsi la première boucle en 19min36s. A ce moment là, je me dis que c’est pas mal mais je vais perdre des secondes dans le deuxième tour.

 

19

Le coureur de tete..

 

20

Jean Marc Chauvin..

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

 

33

 

34

 

35

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

Le parcours en lui-même est agréable, j’en garderais de bon souvenir. 

 

Je termine ce parcours en 40min36s en ayant pas mal souffert de ce temps lourd. Dans les barrières, je recevrai un tee-shirt, un ticket pour un tirage au sort, un petit sac avec pomme, eau, barre céréales etc. Généreux pour une course gratuite.

 

53

 

54

Le vainqueur..

 

55

 

56

 

57

 

58

 

59

 

60

 

61

 

62

La premiere feminine..

 

63

 

64

 

65

 

Bonne organisation, on s’y sent bien, j’y reviendrai..

 

Maintenant une petite nuit de sommeil pour me décider ou j’irai courir demain.. 

LUR1

 

LU2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

00:29 Écrit par espace-marathon88 dans (70) Lure | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |