29/04/2007

Le trail du pont du diable a Vaité (70) 21km le dimanche 29 avril 2007

TITRE13

Retour sur les trails…

 

Aujourd’hui, petit changement de programme de dernière minute, je devais participer à un 10km prés de Belfort et finalement j’ai trouvé une autre course en Haute-Saône (70). L’hésitation entre les deux courses fut assez longue et puis je me suis dit qu’un trail est quand même plus agréable à courir qu’un 10km sur route.

 

Donc nous prendrons la route en ce dimanche matin direction Vaité pas très loin de Gray. Pour une fois je courrais dans le département ou je réside et au final ça sera un trajet moins long  à faire pour m’y rendre.

 

Cette course je ne la connais pas encore, ça sera une sortie découverte. La course porte le drôle de nom du trail du pont du diable avec une distance de 21km. Il y aura un 10km également en parallèle. Mystère sur la difficulté du parcours et des raisons du nom de la course, je me lance un peu dans l’inconnu..

 

04

 

Nous arriverons dans ce petit village de Haute-Saône vers 8h00, après une partie de la route sous les averses orageuses. Un temps qui serait idéal si cela se prolongeait une bonne partie de la matinée, car le tableau de bord n’affiche qu’une température de 12 degrés.

 

Une grand parking a proximité des inscriptions, c’est l’idéal et l’endroit est plutôt sympa. Très vite, il se remplira au fil des minutes. Qui dit trail en général marque la venue de coureurs d’autres départements. Eh bien, en lisant les plaques, on constatera que des coureurs viennent du Doubs (25), du Jura (39), de Haute Marne (52). Et même de haute seine (92) ou de la drome (26), certainement des gens en vacances dans la région.

 

01

 

Inscription prise à l’intérieur d’une petite salle déjà bien remplie par les coureurs. 10 euros le dossard pour le trail avec en prime un tee-shirt et une casquette au nom de la course et un ticket pour une pression. C’est bien, nous ne repartirons pas les mains vides.

 

02

 

06

 

Course bien organisée avec possibilité de prendre un repas après la course pour 8 euros.

 

Retour à la voiture pour se préparer et attendre le départ du trail prévu a 9h45. Finalement ça sera quand même le débardeur manches courtes car le soleil re-pointe doucement le bout de son nez.

 

L’objectif du jour sera de faire la course en partant prudemment pour éviter de trop souffrir sur la fin. Comme la plupart du temps sur longue distance, je m’occuperai pas à regarder mon chrono.

 

03

 

Le départ sera donne quelques centaines de mètres plus loin dans la rue de la boulangerie. Dommage, elle était fermée aujourd’hui car j’aurais bien mangé un petit quelque chose avant de prendre le départ.

 

05

 

D’après l’organisateur, nous sommes 76 à prendre le départ du trail du pont du diable. Et sensiblement pareil pour le 10km qui partira 15 minutes après nous.

 

07

 

08

 

09

 

C’est parti avec une première portion de route pour sortir du village. Pas de réelles difficultés dans les premiers kilomètres de course. Routes et chemins assez larges occupent la première partie de la course.

 

10

 

11

 

12

 

13

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

Le paysage est agréable avec les champs remplis de boutons d’or. Première surprise, certains arbustes au bord des chemins sont tissé d’une grosse toile blanche. Vidé de feuille, les chenilles sont bien sur les responsables. Ca donne l’impression d’être dans un endroit un peu mystique.

 

Au fil des kilomètres, nous regagnons un chemin de halage bordant un canal. Nous aurons droit à quelques petites bosses avant d’en arriver là.

 

Je profite de cet endroit pour rattraper deux trois coureurs mais je reste prudent car le chemin est encore long.

 

Petit passage devant un petit port de plaisance, la vue est belle et  ça motive pour progresser.

Un secteur dans l’herbe, nous emmène à ras canal. Ca ne dure pas très longtemps.

 

Il faudra attendre le 9eme kilomètres, pour avoir vraiment l’impression d’être sur un trail car précédemment ça ressemblait plus a une course nature.

 

Nous prenons alors un bois par un sentier très étroits, le passage suffisant pour un marcheur. Ca commence à monter et soudainement se dresse un tunnel d’une centaine de mètres. Il fait bien sombre mais ça rafraîchi un peu. J’avance doucement car je ne vois pas trop ou je mets mes pieds.

A sa sortie, la montée continue pour arriver au 10eme kilomètres. Le kilométrage sera indiqué tout les 5km et les ravitaillements auront la même fréquence plus ou moins.

 

Pas trop la possibilité de se perdre malgré que l’on se retrouve souvent isolé vu le nombre d’engagés mais les bénévoles seront bien éparpillés tout au long du parcours.

 

La deuxième partie de la course alternera passage descendant et petites montées. Elle marquera aussi le retour de la chaleur. La progression est de ce fait un peu moins aisée.

 

Dans le dernier kilomètre suite à une bonne descente, trois coureurs me dépasseront. Je terminerai ce 21km en 1h34,04 s.

 

31
 
32

 

33

 

Le ravitaillement d’après course sera le bienvenu car désormais le soleil a fait son grand retour.

 

34

 

Quelques arrivées:

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

Je suis content d’avoir fait un retour sur un trail et je compte désormais un peu orienté mes prochaines courses dans cette voie avec au passage quelques courses de montagne.

 

Prochain rendez vous en principe le 1er mai avec le mini trail des chaumes (13.8km) à Rimbach en Alsace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16:41 Écrit par espace-marathon88 dans (70) vaité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |