31/03/2009

Le trail des terroirs vosgiens a epinal (88) 44,2km le dimanche 29 avril 2009

titre


Preambule: Ce reportage ne pourra bien sur pas representer chaque participants car il etait plutot fixé sur le trail individuel, course a laquelle j´ai participé. On se basera donc a suivre surtout moi, Soldat et Martin Jambois. Pour le reste, les coureurs en relais seront moins presents car on ne peux pas suivre tout le monde sachant que les relais seront bien plus vite a l´arrivée. Cependant tout au long du reportage, parmis les trailers se dissimuleront des photos des coureurs en relais.

Bien sur, ils sont plu "frais" que les autres puisque beaucoup ne fesaient que 10km. Dernier petit mot, pour les vtt que je decidrai de ne pas mettre sur le blog faute de place et aussi car c´est avant tout un blog de course a pied. Bon visionnage.


Enfin mon premier gros trail de l´année..

Pour ce dimanche, j´avais misé sur le trail des terroirs vosgiens a Epinal ne sachant pas si j´allais en sortir gagnant ou perdant. Mon coté pessimiste et un poil réaliste me faisait réellement douter sur ma capacité actuel a finir un trail de si longue distance (44,2km, distance vérifié au gps de Martin).

 

DSC07438

Il faut savoir que je traîne depuis maintenant un an un récurent problème au genou qui m´handicape  pas mal et qui me permets plus d´enchaîner les séances d´entraînements ou les courses.

 

Je ne pars pas confiant puisqu´il y a deux grosses semaines, j´avais fait mon premier trail en Belgique ou je m´étais rabattu sur le mini trail (25km)  ce jour la ce fut déjà éprouvant pour moi. L´idée de faire la grosse distance 45km était impensable

Et puis d´autres part, il faut bien avouer que je me suis nullement préparé pour ce trail des terroirs, déjà 3 semaines que je m´entraîne plu mise a part la course dominicale. Aucun achat spécial trail (gel et divers accessoire). A vrai dire, je ne suis pas du genre à vraiment me préparer quand je fais des grandes courses, au contraire j´essaye de ne pas y penser pour éviter de me stresser.

 

Bon seulement hier, je faisais tourner un peu les jambes a l´occasion de la marche du cœur a Ville sur illon, 13km en marchant, un bon moyen de se dégourdir les jambes. Je ne suis pas adepte de faire une petite séance course a pied avant un trail.

 

panpan

Mon petit panpan restera sagement a la maison

Réveil très matinal ce matin, bien ressenti avec le changement d´heure, j´arrive a avaler un petit gâteau de riz, d´habitude pas grand-chose ne passe. On se prépare doucement et parle une dernière fois avec Soldat par l´intermédiaire du blog. Figuré vous que soldat n´a que 16 ans et qui se lance sur le 44km individuel. En tout cas voila, un coureur très motivé et dévoué autant sur mon blog que sur mon forum. Merci a lui. Je souhaite de tout cœur qu´il parvient a réaliser son défi.

 

On prends la route pour epinal sous un ciel encore bien nuageux mais sans pluie, il fait frisquet 2,3 degrés. De mon coté, ce temps m´arrange, je n´aime pas trop courir sous la chaleur surtout pour des courses si longues.

Linda m´accompagne et panpan lui reste sagement a la maison.

Rendez vous au parking du decathlon ou j´ai donné rendez vous a mes parents. Ils sont venu m´encourager et seront très utile pour la réalisation du reportage car c´est eux qui emmèneront Linda sur les differents points accessibles.

 

On arrive au parc du château peu après 7h30 où les places sont encore facilement accessible.

 

DSC07430

Ce matin, c´est l´occasion de retrouver quelques coureurs de l´illon. Une bonne petite représentation avec Arnaud jacquot et David Viliere engagés sur le relais (20km chacun) Emmanuel Pierrat, Emilien Lejeune et moi prêt a en decoudre pour environ 45km.

 

DSC07443

Mais n´oublions pas que cette course est aussi une belle image pour mon forum « courirdanslesvosges » Nous serons en tous 12.

-         Jack2775

-         David

-         Soldat

-         Manu

-         Espace-marathon88

-         Ice88

-         Julien Francois

-         Ronandesvosges

-         Frizon2

-         Montant

-         Admin (linda)

-   Sayer

 

On croise bien entendu tout le monde, mais pour une photo de groupe, il faudra repasser car tout le monde est dispersé, les départs sont decalés.

 

DSC07435

Ice88 et soldat, deux membres du forum courirdanslesvosges

Je croise évidemment d´autre amis ne rentrant  toujours pas dans la catégorie du forum, je citerai juste Martin Jambois, mon partenaire lors de mon défi 2007 ou encore Jean Pierre Chauville, un ami trailer de Gondreville (54)

 

Et puis merci aux nouvelles rencontres que j´ai pu faire aujourd´hui..

 

Petit tour aux inscriptions juste pour le fun, j´ai décidé de courir sans dossard, je ne vais pas foutre 18euros en l´air d´autant plus que je fais un bon coup de pub pour cette manifestation sur mon blog. D´ailleurs, beaucoup sont venu aujourd´hui grâce a mon reportage de l´an passé. J´aurais mérité qu´on m´offre le dossard mais bon..

 

DSC07439

 

DSC07433
 

DSC07434

 

DSC07437

 

DSC07440

Le fait de courir sans dossard me mets aussi moins la pression, je peux m´arrêter a tout moment et puis si je traîne c´est pas grave puisqu´on verra pas mon nom dans le journal mdr.

Ce matin d´ailleurs, je n´envisage pas être capable de faire le trail en entier, mon but serais deja d´en faire trente minimum. Voyant mes parents sur le parcours, j´ai mon retour assuré si je décide de m´arrêter.

 

DSC07431

Pas de tee-shirt mais on va pas en mourir!

Le site de départ est agréable avec les animaux du parc et cette une multitude de petits chalets dont certain propose des produits régionaux. Une belle arche bleue s´impose au centre.

 

8h45, le temps de nous aligner sur la ligne de départ. Nous sommes approximativement 70 courageux trailers. Je me place dans les derniers et cherche activement Martin Jambois, mais il est à la bourre comme toujours mdr.

 

Pan, c´est parti ! On sort rapidement du parc sous les encouragements de David et Arnaud. Eux deux partiront un quart d´heure après nous pour l´épreuve en relais.

Premiers mètres de course a petite allure, je laisse filer en compagnie de martin, une bonne partie du peloton. Il y a encore 44 kilomètres pour s´amuser à en rattraper. D´un sentiment général, je trouve que ça part vite devant car en me retournant, il ne reste pas grand monde derrière. Emilien a déjà pris la poudre d´escampette en compagnie de manu, adieu a dans 5heures! lol.

 

Les premiers kilomètres se passent sur route dans un lotissement, ça a tendance a descendre mais gare, on reviendra par la toute a l´heure, ça promets!

Je me retrouve avec Martin et juste derrière nous suit ice88. L´allure est tranquille mais c´est ce qu´il faut si je veux le finir entièrement. J´en profite pour faire une petite caresse à un spectateur équidés.Hihi.

 

La route se termine vite au passage d´un tunnel, il fait sombre, je vois pas grand-chose, c´est pas ma tasse de thé.

 

Virage a droite et nous longeons la voie rapide par un petit chemin qui laisse vu son état présager de la suite..Ca va être boueux a souhait ! J´adore cette endroit en faisant deux pas, on se retrouve sans mal sur la voie rapide, moyen de faire du stop! Mdr.

 

Le chemin continue et traverse une ferme, a ce moment la j´ai pris quelques longueus d´avance sur Martin. Kilomètre 2 nous coupons rapidement une grande route, j´en profite pour ralentir et attendre le retour de Martin. La première série de photo va avoir lieu par l´intermédiaire de Linda. On descend par une petite route menant dans la foret.

 

Premier passage des coureurs ( trailer individuel uniquement)

 

DSC07459

 

DSC07463

 

DSC07464

 

DSC07468

 

DSC07473

 

DSC07475

 

DSC07477

 

DSC07478

 

DSC07480

 

DSC07483

 

DSC07484

 

DSC07488

 

DSC07490

 

DSC07492

 

DSC07494

 

DSC07495

 

DSC07497

 

DSC07500

 

DSC07505

 

DSC07509

 

DSC07512

 

DSC07514

 

DSC07516

 

DSC07517

 

DSC07519

 

DSC07522

 

DSC07524

 

DSC07526

 

DSC07529

 

DSC07532

 

DSC07535

 

DSC07536

 

DSC07539

 

DSC07541

 

DSC07545

 

DSC07547

 

DSC07549

 

DSC07553

 

DSC07555

 

DSC07559

 

DSC07562

 

DSC07563

 

DSC07565

 

DSC07568

 

DSC07570

 

DSC07573

 

DSC07577

 

DSC07579

 

DSC07582

 

DSC07585

 

DSC07587

 

DSC07589

 

DSC07590

 

DSC07592

 

DSC07594

 

DSC07597

 

DSC07604

 

DSC07607

 

DSC07609

 

DSC07611

 

DSC07612

 

DSC07614

 

DSC07616

 

DSC07618

 

DSC07628

On rentre ensuite dans le charme du trail, petits sentiers à travers les sapinières. Déjà quelques beaux raidillons pour chauffer les mollets. On alterne petits sentiers et chemin plus large. Je reprends quelques metres d´avance sur martin et décide de ralentir pour attendre le petit groupe sympa qui s´est formé derrière moi. Il y a alors Ice88, Martin Jambois et une féminine.

Derrière c´est le trou, on est mieux a quatre c´est plus sympa.

 

On ne restera pas très longtemps groupé, Martin a accéléré la cadence lors d´un petit sentier en monotrace. On redouble un trailer en passant sous les lignes a haute tensions, c´est bon pour le moral.

 

Notre groupe de quatre, joue au yoyo pendant quelques kilometres. Ice 88 a pris les commandes désormais, j´emboîte le pas, tout en essayant d´attendre le retour de Martin.

 

On passe le sentier des grenouilles qui nous fait pas sauter de joie puisque ça monte pas mal. On marchouille quelques peu avec ice88. Les premiers relayeurs parti un quart d´heure après nous nous dépassent progressivement. C´est Ludovic Laurent qui est le premier!

 

Je me sens plutôt pas mal et décide de continuer avec ice88 même si Martin est un peu plus loin derrière. Il reviendra je n´en doute pas.

 

Le premier point relais arrive, kilomètre 10 mais en réalité on a peut être déjà fait douze.

Peu de temps après, je vois derrière moi, Arnaud Jacquot qui me dépasse, j´en profite pour accélérer un peu et quitte ainsi ice88.

 

Vers le quinzième kilomètres, je retrouve a nouveau mes parents et Linda qui continue ses clichés. Ayant loupé le premier ravito, je quitte brièvement le circuit pour faire une centaine de mètres en direction de la voiture de mes parents et prendre une petite bouteille d´eau. Ca fait du bien de boire un petit coup, je suis parti sans ceinture gourde.

 

Pendant cet arrêt, des trailers me repassent et le retour de Martin se fait. J´ai du aussi louper le retour de ice88 je le verrai plu jusqu´a la fin.

Je profite pour repartir avec martin qui se sent légèrement mieux que lors de notre trail en Belgique, mais pas de grandes sensations, il a l´impression que son camelback pèse 10 kilos lol.

 

DSC07639

 

DSC07666
 

DSC07668

 

DSC07670

 

DSC07674

 

DSC07677

 

DSC07679

 

DSC07683

 

DSC07686

 

DSC07691

Julien Francois

 

DSC07693

 

DSC07704

 

DSC07705

 

DSC07707

 

DSC07709

 

DSC07720

 

DSC07724

 

DSC07725

 

DSC07730

 

DSC07737

 

DSC07741

 

DSC07744

 

DSC07746

 

DSC07751

 

DSC07754

Manu

 

DSC07758

 

DSC07760

 

DSC07761

 

DSC07762

 

DSC07765

 

DSC07771

 

DSC07772

 

DSC07775

 

DSC07777

 

DSC07785

 

DSC07787

 

DSC07800

 

DSC07801

 

DSC07806

 

DSC07811

 

DSC07816

 

DSC07821

 

DSC07824

Jack2775

 

DSC07825

 

DSC07830

 

DSC07832

Sayer

 

DSC07834

 

DSC07837

 

DSC07839

 

DSC07840

 

DSC07841

 

DSC07845

 

DSC07847

 

DSC07852

 

DSC07853

 

DSC07858

Soldat

 

DSC07860

 

DSC07864

 

DSC07867

 

DSC07874

 

DSC07876

 

DSC07879

 

DSC07882

 

DSC07885

Jean Pierre Chauville

 

DSC07891

 

DSC07892

 

DSC07894

 

DSC07896

 

DSC07899

 

DSC07904

 

DSC07910

 

DSC07914

espace-marathon88

 

DSC07915

 

DSC07917

 

DSC07919

 

DSC07922

Martin Jambois

 

DSC07924

 

DSC07928

 

DSC07933

Ice88

 

DSC07935

 

DSC07937

 

DSC07939

 

DSC07940

On partage de nouveaux quelques kilomètres ensemble avant que je reparte un peu devant. Le sol est bien trempé mais les décors rencontrés sont vraiment sympathiques. Je profite d´un léger bien pour accélérer un peu. A ma grande surprise, je reviens sur Jean Pierre Chauville, trailer d´expérience mais qui fait une reprise suite a des ennuis de santé. On papotte ensemble pendant quelques kilomètres. Plus trop concentré, on part dans la mauvaise direction. Deux cents trois cent mètres plus loin, on entends des cris : c´est par là ! ouf de la chance, merci a vous!

 

On retrouve à nouveau Martin du coup qui est devant nous. J´accélère pour le rejoindre et laisse derrière moi jean pierre.

 

C´est reparti a deux. A l´issue d´une descente recouverte de racines, Martin prend une bonne gamelle juste devant moi. Arf le pauvre, par chance juste une petite douleur au genou mais la cheville a tenue.

 

On se sépare a nouveau, ça sera l´ultime fois ou je verrai Martin à mes cotés. Je me sens bien, je profite pour effacer quelques kilomètres du parcours sur un rythme correct.

 

Le deuxième point relais arrive, kilomètres 20. je croise Arnaud qui a fini son relais passé a David pour les derniers vingt bornes.

Il m´informe que Soldat n´est même pas a trois minutes devant moi, je sourie, je ne le prends pas vraiment au sérieux.

 

Et puis quelques centaines de mètres après j´aperçois le maillot de Soldat, je suis étonné de le revoir ici, sans nul doute il doit commencer à souffrir un peu. C´est dommage mais c´est son premier gros trail et il n´est que cadet. On va faire quelques bornes ensemble. On franchi la terrible cote qui suit le ravito. La pente est raide! Rien ne sert de courir on va presque aussi vite en marchant lol.

 

Au sommet, Soldat m´évite une seconde fois de me perdre Je suis maladroit aujourd´hui. J´alterne avec lui un peu de marche et de course et profitons d´une longue partie descendante pour nous relancer un peu. J´espère vivement que son coup de moins bien va passer et lui conseille de prendre son premier gel. Il veut attendre le trentième kilo.

Quelques minutes plus tard, je laisse Emilien derrière moi sans réelles intentions de le semer. Mon allure est toujours bonne et je profite que c´est encore le cas.

 

Je continue à courir pendant quelques kilomètres sans trop arrêt marche.

Je passe le troisième point relais, je ne perd pas de temps a m´arrêter, je prends juste de l´eau et un abricot sec que je vais avaler en marchant. Je n´aime pas me stopper car en marchant c´est toujours des mètres de gagnés.

 

Les vtt nous doublent depuis un certain temps, c´est contraignant car en se serrant pour les laisser passer, on fait des gestes rapides et vu la fatigue les crampes guettent.

Les vtt partiraient avant nous ça serait quand même mieux. Enfin on fait avec ! En tout cas courageux eux aussi vu l´état du parcours.

 

Kilomètre 32 environ, je retrouve a nouveau mes parents et Linda, je me sens capable de finir même s´il faudra alterner marche et course. Je profite de boire et reprends tranquillement, un chemin descendant se profile, c´est bien pour se relancer.

 

DSC07954

 

DSC07955

 

DSC07958

 

DSC07962

 

DSC07964

 

DSC07966

 

DSC07972

 

DSC07976

David

 

DSC07979

 

DSC07982

 

DSC07985

 

DSC07990

 

DSC07997

 

DSC07998

 

DSC08005

 

DSC08007

 

DSC08012

 

DSC08017

 

DSC08020

 

DSC08024

Frizon2

 

DSC08028

 

DSC08032

 

DSC08036

 

DSC08038

 

DSC08040

 

DSC08044

 

DSC08049

 

DSC08056

 

DSC08058

 

DSC08059

 

DSC08064

 

DSC08068

 

DSC08069

 

DSC08075

 

DSC08078

 

DSC08082

 

DSC08086

 

DSC08090

 

DSC08093

 

DSC08097

 

DSC08099

 

DSC08102

 

DSC08105

 

DSC08109

 

DSC08110

 

DSC08112

 

DSC08116

 

DSC08120

 

DSC08121

 

DSC08127

 

DSC08129

 

DSC08134

 

DSC08137

 

DSC08141

 

DSC08142

 

DSC08147

 

DSC08148

 

DSC08151

 

DSC08156

 

DSC08159

 

DSC08161

 

DSC08162

 

DSC08166

 

DSC08168

 

DSC08171

 

DSC08176

 

DSC08179

 

DSC08181

 

DSC08185

 

DSC08191

 

DSC08192

 

DSC08196

 

DSC08200

 

DSC08203

 

DSC08206

 

DSC08209

 

DSC08211

 

DSC08215

 

DSC08220

 

DSC08225

 

DSC08229

 

DSC08233

 

DSC08235

Suite a cela, je ne vais pas vous cacher que les arrêts marche vont se multiplier.

Je retrouve plus loin a nouveau mes parents dans un coin ou je ne pensais pas les voir.

Il m´informe que Martin et a 5 minutes derrière moi et Emilien une dizaine de minutes.

Je pense alors que Martin reviendra avant la fin sur moi, d´autant plus que les premiers signes de crampes apparaissent, sans hésitation, je marche le temps qu´elles s´éloignent. C´est sur du plat mais tant pis.

 DSC08237

 

DSC08239

 

DSC08244

 

DSC08247

 

DSC08249

 

DSC08253

 

DSC08258

 

DSC08261

 

DSC08262

 

DSC08265

 

DSC08268

 

DSC08269

 

DSC08275

 

DSC08276

 

DSC08277

 

DSC08280

 

DSC08289

 

DSC08291

 

DSC08292

 

DSC08294

 

DSC08298

 

DSC08302

 

DSC08305

 

DSC08308

 

DSC08312

 

DSC08316

 

DSC08319

 

DSC08320

 

DSC08323

 

DSC08324

 

DSC08326

 

DSC08329

 

DSC08333

La suite du parcours n´est pas simple avec encore quelques parties montantes. Je les aborde a la marche pour éviter la crampe et reprends la course dans les parties plus roulantes.

 

On retombe sur la partie du parcours empruntée dans les premiers kilomètres de course. La fin approche tout doucement. On retraverse la route et direction la ferme et la voie express.

Waouh a ce moment la, je me rends compte que j´arriverai a finir mon premier trail de l´année de + de 40km.

 

Un petit tunnel dans le noir nous offre la derniere partie de la course sur la route à travers le lotissement. Ca monte bien surtout avec 43km dans les jambes. C´est monotone, je marche dans la montée et reprends la course une fois le sommet franchi.

Le parc se rapproche, l´arrivée approche. J´ai regardé auparavant ma montre pour la première fois de la course. J´aimerais faire un peu moins que l´an dernier (4h51)

 

Je franchirai la ligne (sur le coté, puisque je n´ai pas de dossard) en 4h44, 49s.

Heureux de l´avoir fini et sans l´appareil photo c´est toute de même plus agréable.

 

DSC08335
 

DSC08338

 

DSC08339

 

DSC08341

 

DSC08342

 

DSC08346

 

DSC08349

 

DSC08350

 

DSC08353

 

DSC08355

 

DSC08357

 

DSC08358

 

DSC08359

 

DSC08360

 

DSC08361

 

DSC08368

 

DSC08371

 

DSC08372

 

DSC08374

 

DSC08375

 

DSC08377

 

DSC08382

 

DSC08384

 

DSC08387

 

DSC08396

Viendra ensuite, Martin Jambois et Soldat. Deux grands bonhommes, Martin dédie sa course a son père et Soldat réalise cet énorme exploit de boucler son premier gros trail a 16ans.

 

Bien avant nous, Arnaud et David finiront 5eme en relais, Manu finira son premier gros trail en 4h07 (super !) et Julien François en mode entraînement finira excellent 4eme. Pour les autres membres, je n´ai pas eu connaissance de leur resultats après la course.

 

Bravo a tous !

 

A la semaine prochaine mais en attendant on va se reposer.

decoration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07:09 Écrit par espace-marathon88 dans (88) trail d'epinal | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |