09/06/2007

La ronde nocturne de Clouange (57) 9.2km le vendredi 8 juin 2007

 

titre1

 

Retour chez mes amis Mosellans.

 

Cela faisait un petit moment que Mickael n’avait plus été courir en Moselle. Non pas parce que j’en avais plus envie mais il y avait d’autres courses plus proches de chez moi tout simplement.

 

Ce fut l’occasion aujourd’hui, car nous sommes vendredi soir et que je n’avais pas de course prévu en Belgique. C’est la seule course en France qui se court un vendredi à ma connaissance alors que le jour en question n’est pas férie. C’est de bonne aubaine car la course se situe sur mon trajet pour aller voir la famille de Linda.

 

Bon, il est vrai cependant  qu’il aurait été plus préjudiciable pour moi de venir seulement en tant que spectateur étant donné que mon principal objectif du week-end est le marathon du ballon d’alsace ( trail de 42km avec 1100md+). Mais ça me fera une petite sortie pour voir comment se porte les jambes car je n’ai pas pu aller m’entraîner ces jours ci, résultats d’une semaine de boulot bien remplie. Enfin un peu de repos ne peux pas me faire de mal étant donné que je cours souvent.

Donc je viens ici dans l’intention de courir tranquillement sans forcer.

 

La course je la connais bien pour y avoir participé l’année dernière. Et Clouange, la ville organisatrice n’a plus de secret pour moi car j’ai participé à un semi marathon vers le mois d’avril.

 

Sur le trajet depuis la Haute Soane, en traversant 5 départements, je doute encore un peu sur ma participation à cette course car le ciel devient vraiment très menaçant. Une alerte météo a été signalée à la radio avec un risque d’orages très violent. Dans ce contexte, je pense quand même plus à ma sécurité qu’à mon désir de courir. En se rapprochant de Clouange, le ciel est bien noir mais l’orage a l’air d’être déjà passé dans le secteur. Je décide alors après réflexion d’aller faire cette course en espérant que je ne regretterai pas mon choix après course.

 

Vers 18h30, nous voilà à Clouange prés du terrain de foot synthétique. Les inscriptions sont prisent à l’intérieur du gymnase.

Encore une course gratuite, c’est toujours plaisant. Néanmoins pour ceux qui le souhaite une petite tirelire sera mise a disposition pour les gens qui voudraient donner quelque chose.

 

01

 

02

 

Je retrouve ici pas mal d’amis coureurs de l’Asgvo, notamment Juju, ce cadet plein de talents.

Sans oublier Pompon et Christophe du forum de courir en moselle.

 

Le départ est donné a 19h30, on nous fait attendre quelques secondes, le temps peut être que la pluie arrive..

 

03

 

04

 

Enfin c’est parti et nous voilà d’entrer confronter aux premières gouttes de pluie et aux coups de tonnerre. Trois tours à effectuer en ville principalement sur route sauf un secteur sur un chemin assez trempé.

 

05

 

06

 

07

 

08

 

09

 

Le parcours est varié avec une belle bosse de 300 mètres qui se poursuivent ensuite mais d’une manière plus progressive. Bien sur, il y aura quelques descentes permettant de récupérer, car les cotes et les relances par ce temps orageux laissent sont pas facile a gérer.

 

Premier tour avec un départ très prudent, je laisse filer devant et me concentre sur ma course. Je gagne du terrain dans les montées et au fil des tours je reviens à hauteur que je connais bien. Si je me trouve avec eux c’est que je ne suis pas entrain de courir si tranquillement que prévu.

 

Passage des coureurs aprés un tour....

 

10

 

11

Le duo de tete...

 

12

Christophe toujours aussi regulier...

 

13

 

14

Hérve Marchande bien remis du semi marathon de Saint avold dimanche dernier...

 

15

Julien Gaspard, un sourire signe d'une belle course...

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

Passage des coureurs au deuxieme tour...

 

30

 

31

 

32

 

33

 

34

 

35

Julien le premier cadet...

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

Jean Charles Commazzetto..

 

43

 

56

 

44

 

45

 

Il pleut toujours mais ça reste correct et au final on aura évité le gros orage. Ouf !

Dans le troisième tour alors que je remonte quelques places, un coureur se trouvant devant moi me lance avec insistance : Passe devant !

 

Grrrr ! Mais de quoi je me mêle, Je gère ma course comme je l’entends Monsieur.. Ca nous aiderais.. Moi je cours dimanche, je ne suis pas là pour faire la course et je me moque royalement que tu sois devant à l’arrivée. Fais ta course et laisse moi faire la mienne merci.

 

Après cette mésaventure, la ligne d’arrivée approche. Je franchi la ligne en 36min36s pour un 9.2km.

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

 

54

La premiere feminine...

 

55

 

Casse croûte et boisson offerte gracieusement à l’arrivée, sympa.

 

J’y reviendrai..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

00:41 Écrit par espace-marathon88 dans (57) Clouange | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

bravo pour tes dernieres courses, mais te prend pas la tête si on te dit de passer, c'est peut etre que le gars est plus tres frais (apres c'est sur tout depend comment il le dit!) et aimerait etre relayé pour recuperer un peu rien de mechant.
En tout cas continu comme ça et je repasse pour le reportage du marathon du ballon d'Alsace.
PS: la prochaine fois que tu vois Louisa B. (la premiere femme sur ce reportage) passe lui le bonjour de la part de Franck le coureur de 800 de Nancy!
Ciao

Écrit par : Francky | 10/06/2007

et aussi de la part d'Olivier le photographe chauve, c'est une fille adorable..... et puis arrete d'avoir mauvais caractère ( lol )

Écrit par : Olivier | 10/06/2007

Le gars n'est pas censé savoir que tu fais une course le lendemain !! Franchement t'es naze sur le coup là

Écrit par : JP | 11/06/2007

Exact, si tu fais une course tranquille tu ne fais pas chier tout le monde dans le peleton

Écrit par : Dom | 11/06/2007

la course est un sport individuel.... courir tranquille ne veut pas dire faire chier le peloton... chacun court a son allure ce n'est pas au autres a décidé.

La personne etait au courant de sa course dimanche c'etait a lui de le respecter.



Écrit par : linda | 11/06/2007

Les commentaires sont fermés.