24/06/2007

La forestière du trehemont à Moyeuvre grande (57) 10.2km le samedi 23 juin 2007

titre

 

Une course in extremis…

 

Les 6 jours de Toul viennent tout juste de prendre fin ce matin par une dernière étape de 13.5 Km. Tous le monde est bien heureux d’en avoir terminé et reviendront sans doute l’année prochaine tant cette course est conviviale et originale.

 

Alors que la plupart des participants ont sans doute gardés leur après midi pour prendre part au repas clôturant ces 6 jours, nous décidons de reprendre la route, histoire de passer la fin du week-end en famille.

 

Comme il y a une course sur notre trajet, je me décide dans un premier temps d’aller y faire un tour pour prendre quelques photos et ainsi faire plaisir à mes lecteurs Mosellans. La course en question se déroule à Moyeuvre-Grande à la ferme du Tréhemont. Je ne connais pas du tout cette course mais je devrais retrouver une bonne partie des coureurs de l’Asgvo.

 

Sans savoir ou aller, je tourne en direction de la citée du Trehemont. Aucune indication de la course. Je monte encore et encore dans des rues bien abîmées et en travaux. Je me demande si je suis vraiment dans la bonne direction. Et puis, je vois quelques voitures plus haut qui se dirige dans le même sens, c’est peut être par là.

 

Nous continuons le chemin par une petite route forestière dans un endroit vraiment désertique.

Et enfin, au loin, nous apercevons la ligne de départ  et les organisateurs.

Le seul endroit proposé pour nous garer se trouve dans un champ. Je m’y aventure mais pas pour très longtemps. Quelques minutes après notre arrivée, une première voiture s’enlise dans la boue. Avec bien du mal et l’aide d’organisateur, elle parviendra a en sortir.

 

Voyant se drôle de spectacle, je décide de partir très vite de là avant que le plus gros des voitures arrivent. Car avec les passages, ça va devenir un vrai bourbier.

 

Ouf, j’arrive à sortir en patinant mais ça passe pour moi, je retourne sur la route forestière d’où je venais. Pas moyen de se garer sur le bord, la route est trop étroite. Il faudra un bon kilomètre pour trouver un bout de terrain stabilisé.

C’est loin du départ mais plus prudent et plus tranquille pour repartir après la course. Sur la route, nous avons entraperçu une partie du parcours. Ca semble bien et l’envie me prend très vite de courir. Allez hop ! Qui même a la faire très tranquillement, c’est pas grave…

 

Beau parcours mais qui semble déjà très gadoueux a voir le passage au kilomètres 8. Si je veux courir, il va falloir faire vite.. Le départ est dans 20 minutes et j’ai presque un kilomètre et demi pour rejoindre le départ.

 

Je me prépare déjà et je file au inscriptions en alternant marche et petit footing. Gardons le peu de force qu’il doit me rester.. Linda quant à elle du coup restera vers ici ou elle pourra voir le passage des coureurs au 8ème kilomètres.

 

Une fois arrivée, il me reste même plus dix minutes avant le départ. Je cherche les inscriptions qui en réalité étaient caché derrière un stand. Me voilà dans un semblant d’écurie. Drôle d’endroit pour retirer son dossard.

 

« Votre certificat monsieur » j’entends ces paroles pour un coureur qui est entrain de s’inscrire. Zut ! Je n’ai pas le mien sur moi, dans la précipitation, je l’ai oublié dans la voiture qui se trouve trop loin pour que j’ai le temps d’aller de le rechercher.

 

Pas moyen d’avoir une petite faveur par les organisateurs pour cet oubli, tant pis je ressors sans dossard. Je n’ai pas le droit de courir mais rien ne m’empêche de courir après tout sans dossard. Et puis en sortant, je croise Pascal Driant qui viendra un mon secours.

Sans doute par sa notoriété, il arrivera à convaincre les personnes de me donner un dossard. Merci à toi !

 

Du coup, il me reste plus que 2 minutes pour attacher mon dossard.. Une petite tape dans le dos me surprend, c’est Juju. Il m’avait dit qu’il serait là et comme prévu il est fin prêt pour affronter ce parcours bien gras.

 

Le départ se trouve au bout d’un chemin couvert de flaques d’eau qui virent au noir car nous nous trouvons prés d’une ferme.

Il y a pas grande foule, peut être une cinquantaine. Néanmoins, je retrouve quelque connaissance, Christophe, Hervé et Ponpon du forum courir en Moselle. Sans oublier, les membres de l’Asgvo.

 

Je me place bien entendu tout derrière car je vais faire cette course tranquillement sans aucune prétention. Le départ sera donné à 18h30 et ouvert par un cavalier.

 

Hop c’est parti ! Premier bain de pieds obligatoire, difficile d’éviter la gadoue. Nous passons une première fois sur le parking ou se sont garé les plus courageux avant de rejoindre des chemins forestiers un peu moins glissants.

 

Départ tout doux pour moi. Je profite pour regarder les endroits ou l’on passe. C’est sympa, ces petits chemins dans les bois. Progressivement, les chemins se rétrécissent et devient assez glissant. Je patine un peu ayant choisi de courir avec des chaussures peu crantées mais c’est pas grave le principal est de rester debout.

 

Après une petite boucle nous repassons sous la ligne de départ, sous l’encouragement des spectateurs. Je commence à partir de là, à doubler des coureurs sans avoir vraiment à accélérer. C’est bien, je ne suis pas a la ramasse comme j’aurai pu l’imaginer après toutes ces courses accumulées ces derniers jours.

 

Nous empruntons, le parcours sportif. L’endroit est vraiment sympa, ça tourne, ça monte, ça descends et tout cela sur un terrain bien stable. J’avance sur une bonne allure me sentant bien.

 

Mais quelques kilomètres plus tard vers le 8eme kilomètres, le terrain devient de nouveau très glissant. A des endroits impossibles à éviter les flaques, il faut passer dedans.

 

Quelques mètres sur un bout de route et direction un chemin herbeux. Endroit ou Linda a choisi de prendre les photos.

 

Voici les photos des coureurs passant au 8éme kilométres :

 

01

petit passage vers le 8éme kilométres

 

02

les signaleurs toujours présent qui dirige les coureurs et assure leurs sécurité.
 
03

 

05

l'ouverture de la course plutot originale.

 

06

 

07

 

08

le 1er coureur au passage du 8 éme kilométres

 

 

09

Les poursuivants

 

10

 
12

13

 

14

 

15

 

16

 

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

 

34

 

36

 

37

 

38
 
39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

 

54

 

56

 

57

 

58

 

59

 

60

 

61

 

62

 

63

 

64

 

65

 

66

 

68

 

69

 

70

 

71

 

72

 

73

 

74

 

75

 

76

 

77

 

78

 

79

 

80

 

81

 

82

 

83

 

84

 

85

 

86

 

87

 

88

 

89

 

90

 

91

 

92

 

93

 

94

 

Ensuite pour les 2 Km restant pour franchir la ligne, un vrai calvaire commence. De la boue et encore de la boue. On aurait du appeler la course la ronde des marcassins tant c’est boueux.

J’avance tant bien que mal dans ce bourbier en revenant un peu sur un coureur. Personne ne revient derrière, c’est le principal.

Le coureur devant moi chute dans une grosse flaque, le pauvre... heureusement rien de mal il repart. Je me montre très prudent pour éviter le même scénario et ça sera chose faite jusqu'à l’arrivée.

 

Je franchi la ligne en 43min 20 pour indication. Parcours sympa malgré la boue, plus plaisant à faire par temps sec.

Tee-shirt et boisson a l’arrivée pour une inscription gratuite. Bravo !

 

J’y reviendrai..

 

Un ultime petit kilomètre pour rejoindre la voiture et mon week-end sportif prendra fin.

 

Nous irons avant de repartir à la maison, faire un petit saut à la fête de la saint jean à Gandrange ou les membres de l’asgvo tiennent la buvette. Merci à David et Pascal pour votre invitation.

 

 

19:59 Écrit par espace-marathon88 dans (57) trehemont | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Un Ogre, je te dis!! Inépuisable tu es!!
Vraiment insatiable aussi de vouloir tout courir!!
Bravo et au prochain CR!!

Écrit par : calimero | 25/06/2007

belles photos Salut,juste pour dire que c'est sympa de voir ses copains michel,julien,raymond et d'autres encore,merci NA$$.

Écrit par : MENGUELTI NA$$ | 26/06/2007

Sacré Michaël Nous avons reçu des papiers sur nos voitures ce dimanche lors d'un jogging à Gérouville (allure libre de Gaume, Belgique)pour une publicité d'une course à Signeulx ce vendredi 29 juin. Le podium de l'année passée se trouvait sur cette feuille. Vas-tu aller défendre ta très belle 3ème place de l'année passée ? Pour ma part, je ne saurais pas y aller cette année. A+

Écrit par : Vincent Tallier | 26/06/2007

Les commentaires sont fermés.