01/07/2007

La ronde des charbonniers à Saint Maurice sur Moselle (88) 20.2km le dimanche 1 juillet 2007

titre

Une belle course de montagne

 

Nous terminerons ce week-end bien rempli par une course de montagne dans les Vosges comptant pour le trophée des Vosges. Ca sera en ce premier dimanche de juillet à saint Maurice sur Moselle au pied du ballon d’alsace que se donneront rendez vous les amoureux des courses de montagne.

 

D’habitude à la même date, je faisais la course de 10km de Gandrange en Moselle. Mais bon aujourd’hui, j’avais envie de découvrir cette course qui en est à la deuxième édition. Et puis la course se trouve pas très loin de chez moi donc je pourrai profiter plus de mon après midi.

 

Direction donc ce matin le ballon d’alsace et la petite ville Vosgienne de Saint Maurice sur moselle.

Le soleil est au rendez vous pour une fois, il fait alors bien chaud et cela devrait rendre la course un peu plus difficile que prévu.

 

Le lieu de la course se trouve prés de la salle domino, pas trop facile pour se trouver une place, il faudra donc se serrer le long de la route principale.

 

01

 

Les inscriptions  seront prises à l’intérieur de la salle domino. Petite table recouverte de publicité sur d’autres course au fond puis à droite les inscriptions et les coupes.

10euros le dossard avec comme récompense le tee-shirt au nom de la course.

 

02

 

03

 

Départ prévu à 10hoo pour une distance modifié qui fera tout compte fait 20.2km au lieu des 19.2km annoncé. Un parcours assez exigeant nous est proposé en grande partie sur sentiers forestiers pour un dénivelé positif de 625 mètres.

 

33

 

Nous retrouvons Martin comme prévu.  

 

35

 

Nous sommes un peu dans le doute sur notre degré de forme. Lui a eu la drôle d’idée de se faire une longue sortie de 20km hier et son trail dans les Ardennes est encore assez proche. Quant à moi, j’arrive ici avec des forces en moins avec ma course à Montauville et la course du vendredi soir en Belgique. Le but sera surtout de faire une bonne sortie et se faire plaisir à travers ces sentiers de montagne.

 

Le départ est donné au pied d’une longue montée. Je décide de courir avec Martin en étant pas sur avant le départ de pouvoir le suivre jusqu’au bout.

Un peu de temps avant, je croiserai le Kikoureur Alsacien schnaka. C’est sympa et en plus je peux lui demander quelques détails sur la course puisqu’il l’a déjà faite l’année dernière. Il m’annonce que le début est assez difficile pendant les deux premiers kilomètres. Donc un départ tranquille est conseillé.

 

34

Schnacka, le kikoureur alsacien

 

C’est parti! En effet la première cote est sévère. Ca monte bien pour rejoindre les hauteurs de la ville. Cette partie de bitume est difficile par la pente mais aussi pour le soleil qui tape mais par contre la vue en contrebas est magnifique.

 

04

 

05

 

08

 

09

 

10

 

12

 

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

21

En compagnie de Martin, je gravi cette première ascension qui continuera ensuite sur un chemin caillouteux. La passage pentu à travers la foret me fait penser au début du marathon du ballon d’alsace. Des coureurs commencent à marcher, je continue doucement en trottinant.

 

Puis viendra ensuite une partie descendante d’environ 1.5km. Ca fait du bien et nous passons sur des chemins bien à l’ombre. Ca redonne un peu de force en vue des prochains kilomètres qui seront en partie montant jusqu’au 9eme kilomètres.

 

Je monte à mon allure, je semble bien puisqu’au fur a mesure je rattrape des coureurs. Ca monte durant de longs kilomètres mais d’une façon progressive. Ce type de profil me convient pleinement.

 

Martin est légèrement derrière, je me retourne de temps à temps pour voir ou il en est. D’un geste de la main, il me dit d’y aller. Je continue à mon rythme profitant de mes sensations de course plutôt bonne durant ces premiers kilomètres. Il fera sans doute son retour lors de la descente..

 

Ravitaillements présent tous les 5 kilomètres, c’est bien avec au choix isostar ou eau. Je n’en fais pas l’impasse car la route est encore bien longue.

 

Je franchi le 10eme kilomètres en 56 minutes environ, un des seuls endroits ou je regarderai mon chrono contrairement à Martin qui a l’habitude de le faire à chaque kilomètre.

 

Le parcours emprunte de très joli coin de nature. Le petit pont de bois bordé d’une belle cascade en sera un exemple. Je m’ennui pas sur ce parcours assez varié et le préfère nettement à celui d’hier à Montauville.

 

Entre le 10eme kilomètres et le 15eme, nous aurons droit à une partie plus descendante malgré quelques petites pentes brèves par moment. Je ne suis plus aussi bien qu’au début et profite donc de la descente pour essayer de reprendre des forces.

 

Soudainement virage à gauche, et là devant nous se dresse un sentier très pentu. Facilement 300 mètres ou là course semble difficile. Comme la plupart, je marche..celui qui l’a gravi en courant aura vraiment bien géré sa course.

 

C’est dur même en marchant et nous venions tout juste d’une longue descente. La transition est bien difficile. Un peu plus loin de nouveau une pente où je continuerai à marcher un peu.

                                                                                       

Le sol devient de plus en plus trempé. Quant le terrain est plus accessible, je repars en courant. Une dernière difficulté viendra vers le 17eme kilomètres pas trop dure mais avec la fatigue accumulée ce n’est pas une partie de plaisir.

 

Un sentier sinueux descendant dans les bois nous remmènera sur les deux premiers kilomètres de la course. Cette longue descente sur bitume mènera vers l’arrivée. Quelques coureurs me dépassent mais rien d’étonnant puisque la fatigue de ces derniers jours s’est fait un peu ressentir sur la fin de ma course.

 

Je franchi la ligne en 1h53, 48s malgré tout satisfait de ce chrono pour une course de montagne.

 

Martin franchira la ligne trois minutes après moi. Tout les deux, nous avons un peu souffert mais c’est normal après tous les kilomètres enchaînés ces derniers temps en course.

 

Prochain rendez vous en commun, samedi prochain à la montée des chamois à Saulxures sur Moselotte dans les Vosges, course de montagne de 14km.

 

En tout cas, une belle course de montagne que je ne regrette pas d’avoir faite.

 

22

le 1er concurrent a franchir la ligne d'arrivée

 

23

 

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

jean luc Bello..

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

51

 

52

 

53

 

54

 

55

 

58

 

61

 

62

 

63

 

64

 

65

 

66

La deuxieme femme..

 

67

 

68

 

69

 

70

 

71

 

72

 

73

Martin jambois peut etre fier de lui..

 

74

 

75

 

76

 

77

 

78

 

J’y reviendrai c’est sur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:04 Écrit par espace-marathon88 dans (88) sSaint-Maurice | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Bravo à toi!

A nouveau tu retrouve le rythme de 3 courses dans le week end et les sensations qui vont avec.Belle perf quand même malgré la fatigue et la grande difficulté du parcours.

Écrit par : calimero | 01/07/2007

bravo et merci Je t'ai parlé de ton blog en pleine descente après le passage technique et le petit pont en te précisant en rigolant que je n'étais jamais pris en photo par ta photographe personnelle mais cette fois ci c'est bon j'y suis ! Encore bravo pour tes perfs et surtout pour ce site, c'est une très bonne idée. A bientôt au détour d'un virage...Bonne chance pour les chamois !

Écrit par : ronan | 02/07/2007

encore bavo
cette course a vraiment l'air sympa
tu vas encore battre ton record de participation cette année lol

à bientot

mikesurlenet

Écrit par : mikesurlenet | 03/07/2007

Les commentaires sont fermés.