10/06/2008

Le marathon du ballon d´Alsace (68) 42km le dimanche 8 juin 2008

 

titre

 

 

Retour au ballon..

probleme de connection actuellement depuis mon ordinateur, le blog est en stand bay pour quelques jours en esperant que le probleme sera resolu en milieu de semaine prochaine ( semaine du 16 juin au 22)..a bientot.

Mise en ligne de la corrida des etangs a malling (57) des que ce sera possible.. 

Comme prévu nous voici ce matin en Alsace pour ma troisième participation au marathon du ballon d´Alsace. Course de montagne comptant pour le trophée des Vosges catégorie montées descente.

 

decoration
decoration

 

 

Je ne viendrais pas ici cette année pour améliorer mon chrono de l´an passé (4h19) mais ça devrait ressembler plus à ma première édition où j´avais abandonner au sommet du ballon après 23km de course.

 

 

D´ailleurs avant de m´élancer sur cette course, mon objectif est de rallier le ballon d´Alsace en me donnant le droit d´abandonner peu après la mi course. Peu de chance de finir cette course la, avec mon problème au genou et l´absence d´entraînement qui en a découlé. 24 kilomètres sera déjà un bon test et une bonne sortie longue. Ne brulons pas trop vite les étapes..

Cette course, je l´apprécie vraiment  que je ne voulais pas la manquer malgré mes soucis du moment.

 

Hop, direction Masevaux pour 8h00 sur le lieu d´arrivée ou nous devons covoiturer Martin Jambois jusqu´au sommet du col d´Hundsruck

 

IMGP3367

 

Pour une fois, c´est nous qui sommes légèrement en retard au rendez vous et a notre arrivée, nous le voyons dans la navette qui part a l´instant vers le depart. Zutt, c´est raté pour lui rendre se service..dommage.

 

 

Nous filons alors sans tarder vers le départ a une dizaine de kilomètre de la. Route de col avec beaucoup de virage, nous avons rattrapé le bus qui nous ralenti un peu.

 

IMGP3370

 

8h15, nous voila au point de rassemblement des coureurs pour le départ et les inscriptions. On retrouve Martin que l´on n´avais plus croisé depuis quelques semaines.

Il revient de la marche Nancy Epinal la semaine dernière (75km) où il s´est amusé a faire quelques kilomètres en courant.

 

Dossard fixé à 16 euros avec en cadeau souvenir un tee-shirt (un peu plus beau que les années précédentes). Avec les arrivées en masse des coureurs par la navette, ça bouchonne très vite pour retirer son dossard.

 

IMGP3361
 

 

IMGP3362

 

 
IMGP3363

 

 
IMGP3366

 

 
IMGP3368

 

Sur ce marathon, je retrouve quelques connaissances avec une bonne équipe pour le Rombas Ac (mon ancien club). Coureurs venu de Moselle.

 

IMGP3369

Les rombassiens toujours fidele au rendez vous avec le marathon du ballon..

 
IMGP3364

 

Les coureurs viennent de loin pour courir cette très belle course et c´est ainsi que je peux retrouver le Kikoureur Luxembourgeois Oufti (Olivier Stembert)..qui se prépare pour les glaciers de vannoise.

 

IMGP3374

Oufti, le kikoureur Luxembourgeois (Olivier Stembert)

 

 

La Belgique est aussi représenté par Raymond Gilson, un coureur que j´ai connu sur les traditionnelles courses du vendredi soir.

Sans oublier notre ami Vosgien du Cohm, Hervé Arnould passionné par les courses de montagne.

 

IMGP3365
 

 

IMGP3372

 

 
IMGP3373

 

Direction la voiture pour se changer, les minutes défilent très vite. Il fera beaucoup moins chaud que l´an passé malgré les quelques éclaircies qui se dessinent.

 

Bon niveau préparation, elle est neante pour moi, même au point de vue alimentation. Je n´ai pas eu le temps de déjeuner ce matin et les réserves en sucres lent n´ont pas été respectée dans la semaine. Pas de gel et les différent dérivés qui vont avec. Je m´élance vraiment sans préparation. Gare a moi lol.

 

Retour au départ avec martin au milieu d´une petite cote. Nous sommes environ 200 courageux a s´élancer dans cette aventure. Pour les moins entraînés, le tour de la vallée de Doller se disputera en même temps en bas a Masevaux.

 

IMGP3371

 

9h00, le départ va être donné après les dernières recommandations du speaker. Comme l´an passé, nous déciderons moi et Martin de respecter notre tradition de partir en tête durant les quelques premiers mètres de course.

 

C´est parti pour une belle balade à travers les sentiers de montagne qui est loin d´être facile. La première partie étant la plus dure jusqu´au ballon (23km) avec des pentes assez sévères. La seconde partie quant à elle est plus aisée car ça redescend progressivement jusqu´a Masevaux.

 

IMGP3377

 

 

IMGP3378

 

 
IMGP3391

 

 
IMGP3392

 

 

IMGP3379

 

 
IMGP3380

 

 
IMGP3381

 

 
IMGP3382

 

 
IMGP3383

 

 
IMGP3384

 

 
IMGP3385

 

 
IMGP3386

 

 
IMGP3387

 

 
IMGP3388

 

 
IMGP3389

 

 
IMGP3390

 

Les premiers kilomètres se passent plutôt bien malgré la pente qui arrive toute de suite en matière. Une petite gène au genou mais je pense avoir connu pire. Je me cale sur la foulée de Martin en espérant être capable de le suivre le plus longtemps possible. On partage un petit bout de route avec Raymond, le Gaumais.

 

Le cadre de la course ne tarde pas à ravir nos yeux curieux de trailer. Une fois sorti de la foret pour atteindre le pâturage, notre chemin vient alors communiquer avec celui des vaches. Nous sommes alors dans leur pré. Petit moment sympa un peu plus tard lorsque nous traversons une horde de vaches bien curieuse de notre passage.

 

Si j´arrivais a gardé contact avec Martin dans les montées, dans les descentes se fut un peu plus dur. Il descend sans retenue tandis que mon allure est vraiment très sage. Peur de tomber ou de me faire plus mal au genou.

Il a pris a l´issue de cette descente environ 300metres d´avance sur moi. Je ferais l´effort pour revenir a sa hauteur une fois le terrain plus plat.

 

On partagera alors encore quelques kilomètres ensemble avant que je lâche pied après une dizaine de kilomètres de course.

 

Quelques petites passerelles métalliques viendront ajouter un charme supplémentaire à la course. Sans oublier la superbe vue en contre bas sur le lac des perches. Là ça méritait bien une photo..mais je n´avais pas l´appareil.

 

photo 1

 

Plus qu´a gérer seul mon ascension vers le ballon d´alsace sur ces sentiers très étroits où se répètent souvent de nombreuses petites bosses.

 

La route vers le sommet est assez longue, les pentes s´accentuent a quelques reprises de manière qu´il serait difficile d´y courir même en grande forme.

Je marche assez souvent pour récupérer et c´est dans ces moments là que je me rends compte que je manque d´entraînement.

Je réfléchis alors si je vais tout de même me forcer a terminé la course. Une petit début de crampe arrive, je ne suis pas dans un jour excellent. Je vais me tenir à ma première idée de poser pied au sommet. Même si à cet instant, j´avais fait la partie la plus dure de la course. Tant Pis, mais je crois avoir fait le bon choix, aujourd´hui.

 

Passage des coureurs au plein de gentiane, une fois le ballon franchi:

 

IMGP3396

 

 

 

IMGP3400

 

 

 

IMGP3401

 

 

 

IMGP3404

 

 

 

IMGP3407

Le futur vainqueur, Brice Donischal en 3h10..

 

 

 

IMGP3408

 

 

 

IMGP3409

 

 

 

IMGP3410

 

 

 

IMGP3411

 

 

 

IMGP3412

 

 

 

IMGP3413

 

 

 

IMGP3414

 

 

 

IMGP3415

 

 

 

IMGP3416

 

 

 

IMGP3417

 

 

 

IMGP3418

 

 

 

IMGP3419

 

 

 

IMGP3420

 

 

 

IMGP3421

 

 

 

IMGP3422

 

 

 

IMGP3423

 

 

 

IMGP3425

 

 

 

IMGP3426

Hervé Arnould, le Vosgien

 

 

 

IMGP3427

 

 

 

IMGP3428

 

 

 

IMGP3429

 

 

 

IMGP3430

 

 

 

IMGP3431

 

 

 

IMGP3432

 

 

 

IMGP3433

 

 

 

IMGP3434

 

 

 

IMGP3435

 

 

 

IMGP3436

 

 

 

IMGP3437

 

 

 

IMGP3438

La premiere feminine en moins de 4h00 a l´arrivée.

 

 

 

IMGP3439

 

 

 

IMGP3440

 

 

 

IMGP3441

 

 

 

IMGP3442

 

 

 

IMGP3443

 

 

 

IMGP3444

 

 

 

IMGP3445

 

 

 

IMGP3446

 

 

 

IMGP3447

 

 

 

IMGP3449

 

 

 

IMGP3450

 

 

 

IMGP3451

 

 

 

IMGP3452

 

 

 

IMGP3453

 

 

 

IMGP3454

 

 

 

IMGP3455

 

 

 

IMGP3456

 

 

 

IMGP3457

 

 

 

IMGP3458

 

 

 

IMGP3459

 

 

 

IMGP3460

 

 

 

IMGP3461

 

 

 

IMGP3462

 

 

 

IMGP3463

 

 

 

IMGP3464

 

 

 

IMGP3465

 

 

 

IMGP3466

 

 

 

IMGP3467

 

 

 

IMGP3468

 

 

 

IMGP3469

 

 

 

IMGP3470

 

 

 

IMGP3471

 

 

 

IMGP3472

 

 

 

IMGP3473

 

 

 

IMGP3474

 

 

 

IMGP3475

 

 

 

IMGP3476

 

 

 

IMGP3477

 

 

 

IMGP3478

 

 

 

IMGP3479

 

 

 

IMGP3480

 

 

 

IMGP3481

 

 

 

IMGP3483

 

 

 

IMGP3484

 

 

 

IMGP3485

 

 

 

IMGP3486

Le kikoureur, Ludopital

 

 

 

IMGP3487

 

 

 

IMGP3489

 

 

 

IMGP3490

 

 

 

IMGP3491

 

 

 

IMGP3492

 

 

 

IMGP3493

Ca se termine ici pour moi...

 

 

 

 

Quelques chèvres en liberté viendront me donner un peu le sourire pour finir les derniers kilomètres ou Linda m´attend.

Le sommet est franchi, non sans mal, c´était déjà pas une mince affaire d´arrivé jusque là avec ces montées très raide.

Je décroche mon dossard et le redonne au ravitaillement, ce qui évitera que les organisateurs s´amusent à me rechercher pendant 24hoo. Lol.

 

Malgré cela, je dois continuer a courir un petit kilomètre jusqu´au Wissigrut où on m´y attends. Voila kilomètre 24, j´abandonne pour la seconde fois sur cette course.

Mais sans regret, car c´était la plus sage décision.. 3h05 de course, c´est déjà bien. Martin était passé depuis ¼ d´heure.

 

Après avoir soufflé un peu, retour à Masevaux en voiture pour assister à quelques arrivées. Le premier est déjà arrivée avant notre retour puisqu´il franchira la ligne en 3h10minutes. Il s´agit de Brice Donischal.

 

Quelques arrivées :

 

IMGP3494
 

 

IMGP3495

 

 
IMGP3496

 

 
IMGP3499

 

 
IMGP3500

 

 
IMGP3501

Encore une belle course de montagne a l´actif d´Hervé. Bravo a toi.

 
IMGP3503

 

 
IMGP3505

 

 
IMGP3509

 

 
IMGP3510

Excellente perf d´Olivier en 4h06 environ..

 
IMGP3512

 

 
IMGP3513

Le tee-shirt de l´epreuve..

 
PICT0001

 

 
PICT0003

 

 
PICT0004

 

 
PICT0005

 

 
PICT0006

 

 
PICT0008

 

 
PICT0009

 

 
PICT0010

 

 
PICT0011

 

 
PICT0012

 

 
PICT0013

 

 
PICT0015

 

 
PICT0016

 

 
PICT0018

 

 
PICT0019

 

 
PICT0021

 

 
PICT0022

Discussion avec la premiere femme..

 
PICT0023

 

 
PICT0024

 

 
PICT0025

 

 
PICT0026

 

 
PICT0027

 

 
PICT0028

 

 
PICT0029

 

 
PICT0030

 

 
PICT0031

 

 
PICT0032

 

 
PICT0033

 

 
PICT0035

 

 
PICT0037

 

 
PICT0038

 

 
PICT0040

 

 
PICT0044

 

 
PICT0046

Martin un peu moins vite que l´an dernier mais toujours a l´arrivée

 
PICT0047

 

 
PICT0048

 

 
PICT0049

 

 
PICT0053

Bonne course pour le kikoureur..

 
PICT0054

 

 
PICT0055

 

 
PICT0059

 

 
PICT0061

Raymond s´en sort bien malgré de severes crampes dans les 4 derniers kilometres..

 
PICT0064

 

 
PICT0065

 

 
PICT0066

 

 
PICT0067

 

 
PICT0068

 

PICT0070

 

PICT0072

premiere edition du ballon pour Regis.Bravo.

 
PICT0073

la course des graines de champion..

 
PICT0074

 

 
PICT0075

 

Bilan : Malgré l´abandon, il y a du mieux au niveau de la douleur surtout après la course. Première fois que je vois une amélioration significative. Mais prudence, c´était une course a allure très calme.. A voir dans d´autres circonstances.

 

Je reviendrai l´an prochain en essayant de rétablir l´équilibre entre les abandons et les courses terminées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06:40 Écrit par espace-marathon88 dans (68) ballon d'Alsace | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Voilà une bien belle aussi ! Heureux de voir que ton genoux te laisse un peu tranquille. Patience encore. Sinon, les chèvres et les vaches ont fait qques foulées avec toi ? lol
Allez bonne récup et à bientôt

Écrit par : Jean Raphaël | 10/06/2008

Bonjour Mickael et Linda - Content de voir que tu as remis les basckets - Cool !!! Je vous donne donc rendez-vous très prochainement sur un autre trail - Bon retour parmis nous et à bientôt - PS: bravo aussi à Maria, Ridgi, Martin et aux 3 US Toulois qui se reconnaîtrons !!! Bye !

Écrit par : Eric | 10/06/2008

Une reprise tout en douceur mais sommes toutes rassurante avec 24kms + le dénivelé!!
Tu tiens le bon bout!!

Écrit par : calimero | 11/06/2008

Content de t'avoir vu Bravo pour ta coourse, je sais à quel point un genou peut etre douloureux, mais ca va revenir j'en suis sure. En tout cas je suis content d'avoir fait ta connaissance,
A biento sur une autre course

Écrit par : Ludopital | 13/06/2008

Salut !

Encore une belle aventure en Vosges ! C'est ce genre de course qui me pousserait bien à faire le grand pas vers les grands trails.
Enfin, je verrai bien après le marathon de LA Rochelle si je suis capable ou non, de courir 3-4 heures.
A ces genoux ! Une vrai plaie ... je te souhaite que la douleur disparaisse et que tu puisses recourir enfin sans être gêné !
A +

Écrit par : Cédric | 17/06/2008

Les commentaires sont fermés.