07/09/2008

La montée du Boedelen (68) 8km le samedi 7 septembre 2008

titre

Ce Samedi était programmé la montée du Boedelen, course de montagne de 8km à Dolleren en Alsace.

Comme l´an passé, nous referons le déplacement mais toute de même un peu contrarié par la météo du jour. Il pleut de façon continue depuis ce matin.

Pas génial donc pour profiter du paysage qui sera sans doute caché par le brouillard.

 

pluie

 Coté participation, je comptais bien faire la course mais s´est ajouté une sortie vélo bien fatigante vendredi avec mon ami Michael. Il faut dire que le chti ma bien crevé lol, lui l´habitué des courses vélo et moi le novice. J´ai tant bien que mal tenu une grosse heure a 30 km/heure sur ces routes vallonnés mais ensuite j´ai payé de ma poche cette débauche d´effort en faisant une deuxième heure marquée par quelques crampes bien sévères.

Au total, nous avons arpenté les routes Vosgiennes et de Haute Soane pendant 54km, finissant la séance a 28km/h de moyenne. Du coup me restera t´il des forces pour ces 8km d´ascension en Alsace ?

 

DSC01444

Mickael Devooght..

Dolleren, le petit village de départ de la course (car l´arrivée, elle, est jugée au refuge du Boedelen quelques kilomètres plus haut) se situe de l´autre coté du ballon d´Alsace en direction de Mulhouse.

70km me sépare du lieu de la course, déplacement que je ferais avec mes parents depuis Fougerolles (70). Dans mon souci de modérer mon véhicule, ce déplacement court représente une économie certaine. Eh oui, j´aurais pu aller courir vendredi soir en Belgique ou samedi en Meuse mais je reste raisonnable en choisissant le trajet qui m´engendra le moins de kilomètres.

 

Image Hosted by ImageShack.us

Ce soir sera l´occasion de retrouver Arnaud Jacquot, le vainqueur du circuit du Taenchel à Ribeauvillé et de l´élan des daims a Sentheim, deux courses de montagne comptant pour le trophée des Vosges. Son principal objectif 2008, c´est pour cela qu´il vient courir la montée du Boedelen ce soir pouvant lui apporter quelques points supplémentaires pour le challenge.

 

DSC01464

Il m´invite bien gentiment a être membre d´honneur de son nouveau club, « les coureurs de l´illon » fondé avec son copain David Villiere que l´on retrouvera en principe demain a la montée de l´Avison. J´ai bien sur accepté sans hésitation, cette proposition bien sympathique.

Comme on dit, jamais deux sans trois lol, après l´Asgvo (57), le Jac (54) me voila ce soir avec une tenue pour représenter les Vosges (88). Je suis Vosgien ça tombe bien.

 

Nous voila donc tous les quatre, avec mes parents en direction de l´Alsace, plongé toujours sous un ciel bien couvert et pluvieux. Température presque automnale avec seulement 10 petits degrés.

 

Avant d´arriver a destination, quelques pauses pour prendre en photos les jolis endroits rencontrés comme le lac d´Alfed. Même si la météo gâche un peu le spectacle.

 

DSC01449
 

DSC01450

 

DSC01453

Le lac d´Alfed..

 

DSC01454

 

DSC01455

 

DSC01458

Papa Daniel pour sa deuxieme participation au Boedelen en tant que spectateur..

 

dyn004_original_816_612_pjpeg_2558230_7428f1457e0ae90ed7d03c3ca20512c0

Mon passage lors de l´edition 2007

Un peu avant 16h00, nous arrivons dans le village du départ à Dolleren, charmant petit village Alsacien. Inscription prise derrière la mairie et place de stationnement le long de la rue principale.

 

IMGP6015
 

IMGP6014

 

IMGP6016

Autant dire que je ne me presse pas pour aller m´inscrire et préfère rester un peu au chaud et a l´abri dans la voiture. De notre endroit, nous sommes aux premières loges des inscriptions. Un petit coup d´œil a travers la vitre, et nous voyons les gens s´inscrire.

 

IMGP6009

 J´attends la venue d´Arnaud Jacquot pour éviter qu´on se loupe. Ah le voila, hop direction les dossards.

7 euros pour être classé avec au choix un tee-shirt ou une paire de chaussettes. Je prends le tee-shirt ayant eu les chaussettes l´an dernier.

 

DSC01459
 

DSC01460

 

IMGP6013

Je retrouve Arnaud qui a récupéré son dossard. Il a déjà repéré le futur vainqueur dans la foule et il ne se sera pas trompé. Je parle de Jean marc Discher.

 

IMGP6012

Un peu plus tard, j´ai le grand honneur de pouvoir acquérir la tenue de son nouveau club. Je vais donc pouvoir courir pour la première fois sous les couleurs des coureurs de l´Illon. J´en suis bien content.

Pour l´occasion, petite photo avant de rejoindre le départ, nous sommes que deux ce soir mais cette association va prendre son envol sans aucun doute. Demain, nous serons déjà trois à Bruyères lol.

 

DSC01461

Arnaud Jacquot sur le chemin de realiser son premier coup double avec le Boedelen ce soir et l´avison demain.

Le départ se situe une rue plus loin, a 200,300 mètres des inscriptions. Certains emmènent leurs affaires dans la navette prévue à cet effet. Quant a moi, c´est plus simple, mes parents m´attendront vers l´arrivée, donc pas de soucis supplémentaires.

 

IMGP6018
 

IMGP6019

La navette qui emmenera les affaires personnel au sommet.

Le seul souci qui me trotte dans la tête vient du fait que j´ai oublier chez moi mes chaussures de trails. Je me retrouve aux pieds avec des chaussures de route que j´ai du mettre qu´une fois ou deux pour courir. Pas top, mais il faudra faire avec !

 

J´ai pris avec moi la veste que je comptais me servir pour protéger l´appareil photo. Je l´ai pris avec moi pour prendre quelques photos avant le départ, ensuite vu la météo, je compte plus m´en servir. (Aucun interet car les photos avec la pluie seront troublent)

 

IMGP6020

Les premiers metres de course..

 

IMGP6022

Les vaches ne passent pas inapercu avec leur joli son de cloche, ca sent vraiment la montagne!

 

IMGP6024

 

IMGP6026

Arnaud s´effauche tranquillement..

Mais zut ! La veste va me gêner car si je la mets sur moi, on ne verra plus mon maillot et ce n´est pas le but. Allez rouler en boule et sous le collant long. Ca me fait l´effet d´avoir de la peau d´orange aux hanches mdr. Tant pis, je me débarrasserai de tout cela, a l´endroit ou je retrouverai Linda vers le sixième kilomètre.

 

Nous sommes en gros d´après le speaker 125 pour affronter ce parcours de 8km. Court mais costaud !

 

IMGP6027

Le futur vainqueur ici en bleu s´etire..

 

IMGP6028

 

IMGP6030

 

IMGP6031

Du beau monde pour les premieres places..

 

IMGP6032

 

IMGP6033

 

IMGP6034

Le coup de feu est donné, nous partons par un petit chemin passant derrière le village. Le sol est bien trempé forcement et nous devons un peu slalomer pour éviter d´avoir les pieds trempés des le départ.

Comme l´an passé, je franchis le premier kilomètre en 4min10s, un peu trop vite encore car avec le chrono réalisé l´an dernier je pouvais tourner en 5min 30.

J´essaye donc de ne pas trop continuer sur le même rythme, mais toujours un peu difficile car les jambes sont fraîches.

Il faut se montrer prudent car après le 4eme kilomètres, le dénivelé va prendre son envol considérablement. La première partie est donc plus roulable en étant toute de meme légèrement montante.

 

Le parcours est digne d´une course de montagne, technique par endroits, rochers, racines et petites passerelles à franchir. La vue n’est pas déplaisante avec un premier passage devant le lac de Sewen.

 

La suite du parcours, nous emmène en direction du lac d´Alfed où se dresse un ravitaillement. Je marche un peu pour bien boire et appréhender le passage qui suit. Une portion, ou nous devons franchir une longue roche qui recouvre le chemin. C´est en légère pente et avec la pluie, ça glisse.

 

IMGP6001
 

IMGP6002

Toujours le lac d´Alfed..

 

IMGP6003

 

IMGP6004

 

IMGP6005

Les 4 derniers kilomètres, nous réservent comme prévu une bonne dose de difficulté. Ca monte sans arrêt et de façon assez raide par endroits. Je n´hésite pas a marcher quand la pente devient difficile, j´ai encore mes fameuses crampes d´hier qui me hante un peu. J´ai pas envie de revivre ça, c´est trop douloureux lol.

 

Nous passons une première fois furtivement sur la route pour rejoindre une prairie en face. La pente continue à faire merveille. Je retrouve enfin mon père et Linda, content de pouvoir me débarrasser de ma veste et de l´appareil. Petite pause obligatoire, restera alors environ deux kilomètres.

 

DSC01474

 

DSC01477
 

DSC01480

Brice Donischal, vainqueur du marathon du ballon d´alsace

 

DSC01481

 

DSC01485

 

DSC01486

 

DSC01489

 

DSC01492

 

DSC01495

 

DSC01497

 

DSC01499

 

DSC01502

 

DSC01503

 

DSC01504

 

DSC01506

 

DSC01508

 

DSC01509

 

DSC01511

 

DSC01513

 

DSC01514

 

DSC01518

 

DSC01519

 

DSC01520

 

DSC01524

 

DSC01525

 

DSC01527

 

DSC01531

 

DSC01535

 

DSC01538

 

DSC01540

 

DSC01542

 

DSC01544

 

DSC01547

 

DSC01549

 

DSC01550

 

DSC01552

 

DSC01554

 

DSC01558

 

DSC01563

 

DSC01564

 

DSC01565

 

DSC01566

 

DSC01569

 

DSC01573

 

DSC01575

 

DSC01577

 

DSC01578

 

DSC01579

 

DSC01580

 

DSC01581

 

DSC01582

 

DSC01583

 

DSC01585

 

DSC01588

 

DSC01591

 

DSC01593

 

DSC01596

 

DSC01599

 

DSC01602

 

DSC01606

 

DSC01607

 

DSC01609

 

DSC01610

 

DSC01612

 

DSC01613

 

DSC01614

 

DSC01619

 

DSC01620

 

DSC01623

 

DSC01624

 

DSC01628

 

DSC01630

 

DSC01634

 

DSC01639

 

DSC01640

 

DSC01642

 

DSC01646

 

DSC01648

 

DSC01650

 

DSC01652

 

DSC01653

 

DSC01654

 

DSC01655

 

DSC01656

 

DSC01657

 

DSC01658

 

DSC01659

 

DSC01661

 

DSC01663

 

DSC01666

 

DSC01667

 

DSC01669

 

DSC01672

 

DSC01674

 

DSC01675

 

DSC01676

 

DSC01678

 

DSC01680

Nouveau passage pour traverser la route après le 7eme kilomètres, la pente était alors très raide. La partie suivante sur chemin nous mènera vers l´arrivée a un peu moins d´un kilomètres. La pente continue mais un peu moins sévèrement qu´auparavant.

Mes parents ne sont pas la a mon passage, ça faisait un peu juste entre les deux points.

 

IMGP5985
 

IMGP5987

 

DSC01682

 

DSC01683

 

DSC01684

 

DSC01685

 

DSC01686

 

DSC01687

 

DSC01688

 

DSC01689

 

DSC01690

 

DSC01691

 

DSC01692

 

DSC01693

 

DSC01694

 

DSC01695

 

DSC01696

 

DSC01698

 

DSC01700

 

DSC01701

 

DSC01702

 

DSC01703

 

DSC01704

 

DSC01705

 

DSC01706

Une jeune et charmante féminine me double, ça me donne un petit coup de tonus pour essayer de la suivre lol mais en vain, malgré tout, je perds du terrain.

 

Un encouragement sur le coté a mon égard, c´est sympa ! Un coureur que j´avais croisé a la montée du Molkenrain.

 

La ligne approche, et le terrain par miracle redescend un petit peu. Je franchi la ligne en 48min23.

5 Minutes de plus que l´année dernière, ne pensons plus au passé mdr sinon la déprime va arrivée. Sans la séance de vélo, j´aurais gagné quelques secondes probablement.

Le principal étant que le genou aille mieux et qu´il me gène plus. Et que je puisse courir tout simplement.

 

Arnaud quant a lui fini 8eme au scratch, satisfait et prêt a remettre ça lors de la montée de l´Avison (11km) demain.

 

Deux rencontres viendront s´ajouter une fois la ligne d´arrivée. Bien sympathique comme toujours. Merci a vous deux ! Je n´ai pas encore vos prénoms en tête mais j´espère bien faire plus ample connaissance lors d´une prochaine course.

 

Pour finir, petite pensée pour Calimero, le kikoureur du sud qui était aujourd´hui au marathon du Medoc et qui me laisse a chaque fois un petit commentaire sur mes courses. Merci a toi et bravo pour ton nouveau marathon

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:40 Écrit par espace-marathon88 dans (68) Boedelen | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Talentueux cycliste aussi ! Bravo pour cette sortie vélo...concernant ta sortie course à pieds; tu mérites aussi les félicitations. Heureux de voir que tu as du plaisir à courir...laisse faire le temps. Le genoux semble se maintenir...une belle fin d'année 2008 t'ouvre les bras...à notre grand bonheur d'ailleurs ! nous coureurs assoiffés de paysage et de commentaires. Sinon, encore un club ! lol...mais ne veux tu pas monter ton association ? Le Team espace-marathon88...je veux bien en être l'ambassadeur en Moselle..Bonne récup @+ (au fait clin d'oeil à Caliméro pour sa médaille au médoc ;-).....)

Écrit par : Jean Raphaël | 07/09/2008

Merci pour ton clin d'oeil!!
Les sourires étaient plus nombreux au Médoc que sur cette course!
Un parcours de fouui doit mettre les jambes au supplice!
Bravo à toi et je vois que malgré les difficultés évidentes et l'enchainement des courses tu ne pars plus de ton genou, c'est plutôt bon signe, non?

Écrit par : calimero | 08/09/2008

Les commentaires sont fermés.