08/07/2009

La course de la libertée a Maidieres (54) 10.6km le dimanche 5 Juillet 2009

 

_345


Retour au premier plan d'une ancienne course...

Ce premier Dimanche de Juillet marquait le retour de la course de la liberté organisé a Maidieres (54) après une interruption de cinq années.

 

_07

Une découverte pour moi n'ayant jamais participé jusqu'en 2003..

Beaucoup de course étaient organisées ce Dimanche ( les chamois, la fol'dingue etc..) mais mes faveurs se dirigeaient naturellement vers Maidières, course a laquelle j'étais gentiment invité et attendu par les organisateurs.

Aucune hésitation possible avec les autres courses où ma venue aurait passé encore inaperçu.

Ici, je savais que les organisateurs seraient reconnaissant de mon reportage de leur course. Et cela a son importance a mes yeux.


On continuait donc notre week-end sportif moi et Martin commencé la veille par le trail de Chiny en Belgique. La soirée de l'après trail se passait donc du coté de Maidieres que l'on avait pu rejoindre vers 21h30. Une arrivée tardive car les festivités de l'avant course commençaient déjà a partir de 17hoo.

Le village se parait de son costume de fete avec chauffe gambette, pasta party et bal jusqu'à minuit.

 

 

_03

 

_04

Sur place, on découvrait un village que l'on ne connaissait pas, mais agréablement surpris car on se l'imaginait pas comme ca.

La nuit commencait a tomber ma la fete ne faisait que commencer. Musique, manege, piste de danse


Je retrouve assez vite le couple organisateur, David et Marie Claire, content de me voir arriver et a cette heure bien tardive, il pensait bien naturellement que je ne viendrais pas.

 

_336

Marie Claire Foinant et David Peltier, les deux organisateurs

Gentiment, ils nous réedite leur souhaits de nous inviter, en dormant chez eux et en nous offrant la pasta party.

 

_02

Bien sympathique, le ventre commencait a grogner et pour l'herbegement nous avions toujours la solution des tentes pour camper quelques part.


En reprenant des forces avec une bonne assiette de pates, on pouvait contempler le bon succès de cette petite fête d'avant course.

 

_05

David lui meme coureur gerait parfaitement sa manifestation!

Peu avant minuit, il était temps a nos hôtes de nous montrer notre aire de repos pour la nuit. Tout cela se trouvait quelques mètres plus loin, dans leur maison, gardée de main de maitre par Eliot, une gentille chatte noire et blanche.

 

_10
 

_06

Un accueil parfait pour une nuit qui s'annonce cependant courte avec un réveil prévu a 5h00 pour les organisateurs et les bénévoles.

Avant de fermer l'oeil, on en apprenait un peu plus sur nos deux coureurs organisateurs. Leur parcours pedestre est bien etoffé.


Le sommeil fut dur a trouver contrairement au reveil qui venait s'imposer d'une facon naturelle. Les habitudes du travail sont toujours là meme les week-end ou en vacances.


Martin roupie encore, j'en profiterai donc pour aller donner un petit coup de main pour l'installation du flechage.

 

_08

La matinée commence sur une mauvaise note, car une coupure de courant generale demeure bien gênante. Mais tout cela s'arrangera trés vite au grand soulagement de David et Marie Claire.


Retour ensuite a la maison pour dejeuner tranquillement sauf pour nos deux amoureux pour qui la course contre la montre commence. Plein de chose a faire pour nos organisateurs! Ils repartent aussi tot dans la salle pour tout installer et diriger l'equipe des benevoles.

 

_21

David ne courait pas, mais il en aura fait des kilometres..

Pour nous le réveil est plus light et notre travail de photographe ne commencera qu'une fois les premiers coureurs arrivés.

Si ma non participation a cette course était prévue, linda etant absente. La surprise venait de Martin qui se voyait obliger d'y renoncer a cause d'une douleur bien gênante au niveau de son tendon d'achille.

 

_19

On essaye de se soulager comme on peut!

Pas de chance pour notre ami Martin qui d'habitude ne viendrait pas a une course pour simplement la regarder. C'est dur pour le moral, mais on s'y fait malheureusement, j'en ai fait de nombreuses expériences!


Plus tard, les premiers passionnés de course a pied découvrait le site proposé par David et marie Claire. Une aire d'arrivée assez sympathique par contre seul petit bémol, pas beaucoup de faciliter pour se stationner dans ce village.

 

_11
 

_12

 

_13

 

_14

 

_16

La foule arrivait doucement mais surement avec même déjà quelque Vosgien comme notre ami Jean Paul Spiesser.

 

_15

Pas de grosse tête d'affiche et pour cause, il n'a y pas de primes en jeu mais simplement un trophée unique aux vainqueurs de la course des as.

 

_278

Cependant pas d'argent ne veut pas dire manque de générosité, beaucoup de lots seront distribués lors de cette matinée sportive!

 

_09

Au niveau de mon forum courirdanslesvosges, on retrouve quelques membres, Dan, cat, eric et Nono.

Nono viendra completer la team panpan88 au nombre de trois avec moi et martin.

 

_22

Nono et Marie

 

_23

L'equipe du Jac

Pas encore sur le forum, je croise comme la semaine derniere, mon ami Didier Jean Pierre.

 

_26

 

_27

Les discussions et les rencontres vont de bon train et spécialement martin qui croise une charmante Benevole de la course.

 

_25

 

_20

C'est comme cela qu'on peut préparer l'appareil photo et biensur Martin a defaut de ne pas courir, en profitera pour prendre des photos.

 

_18
 

_17

9h3O, le depart va être donné aux abords de la Mairie sous la grande arche blanche sponsorisé par espace marathon.

 

_24

 

_28

 

_29

Je laisse les coureurs s'y installer et file avant le coup de feu vers la cote du cimetiere qui semble la partie la plus difficile du parcours. Une cote assez longue et au pourcentage marqué.

 

_31
 

_32

 

_30

 

_33

C'est la chaleur qui va marquer le retour de cette course au calendrier, le soleil frappe déjà bien et sur ce circuit plutot difficile, les coureurs vont souffrir!

 

Passage des coureurs pour la premiere ascension de la cote du cimetiere:

 

_34

 

_35

 

_36

 

_37

 

_38

 

_39

 

_40

 

_41

 

_42

 

_43

 

_44

 

_45

 

_46

 

_47

 

_48

 

_49

 

_50

 

_51

 

_52

 

_53

 

_54

 

_55

 

_56

 

_57

 

_58

 

_59

 

_60

 

_61

 

_62

 

_63

 

_64

 

_65

 

_66

 

_67

 

_68

Environ 80 coureurs defilent devant mon objectif, je redescend assez vite en direction de la scierie, en voilà le passage des coureurs!

 

_69

 

_70

 

_71

 

_72

 

_73

 

_74

 

_75

 

_76

 

_77

 

_78

 

_79

 

_80

 

_81

 

_82

 

_83

 

_84

 

_85

 

_86

 

_87

 

_88

 

_89

 

_90

 

_91

 

_92

 

_93

 

_94

 

_95

 

_96

 

_97

 

_98

 

_99

 

_100

 

_101

 

_102

 

_103

 

_104

 

_105

 

_106

 

_107

 

_108

 

_109

 

_110

 

_111

 

_112

 

_113

 

_114

 

_115

 

_116

 

_118

 

_119

 

_120

 

_121

 

_122

 

_123

 

_124

 

_125

Nono faut courir! A cet instant Marie, decide d'abandonner a cause d'une douleur bien genante.

 

_126

 

_127

Pour le second tour, je m'oriente dans la partie où les coureurs tournant dans les rues du village. La configuration du parcours permet de voir plusieurs fois les coureurs sans reelement bouger. J'en profite pour rester vers ici, meme si niveau paysage c'est pas terrible.

Voici une selection de mes clichés:

 

_128

 

_129

 

_130

 

_131

 

_132

 

_133

 

_134

 

_135

 

_136

 

_137

 

_138

 

_139

 

_140

 

_141

 

_142

 

_143

 

_144

 

_145

 

_146

 

_147

 

_148

 

_149

 

_150
 
_151

 

_152

 

_153

 

_154

 

_155

 

_157

 

_156

 

_158

 

_159

 

_160

 

_161

 

_162

 

_163

 

_164

 

_165

 

_166

 

_167

 

_168

 

_169

 

_170

 

_171

 

_172

 

_173

 

_174

 

_175

 

_176

 

_177

 

_178

 

_179

 

_180

 

_181

 

_182

 

_183

 

_184

 

_185

 

_186

 

_187

 

_188

 

_189

 

_190

Eric dans la course des familles

 

_191

 

_192

 

_193

 

_194

 

_195

 

_196

 

_197

 

_198

 

_199

 

_200

 

_201

 

_202

 

_203

 

_204

 

_205

 

_206

 

_207

 

_208

 

_209

 

_210

 

_211

 

_212

 

_213

 

_214

 

_215

 

_216

 

_217

 

_218

 

_219

 

_220

 

_221

 

_222

 

_223

 

_224

 

_225

 

_226

 

_227

 

_228

 

_229

 

_230

 

_231

 

_232

 

_233

 

_234
 

_235

 

_236

 

_237

 

_238

 

_239

 

_240

 

_241

 

_242

 

_243

 

_244

 

_245

 

_246

 

_247

 

_248

 

_249

 

_250

 

_251

 

_252

 

_253

 

_254

 

_255

 

_256

 

_257

 

_258

 

_259

 

_260

 

_261

 

_262

 

_263

 

_264

 

_265

 

_266

 

_267

 

_268

 

_269

 

_270

 

_271

 

_272

Les visages sont marqués, la chaleur et la repetition des cotes a fait du mal aux organismes, mais la fin de la course approche, reste un petit tour de piste a effectuer!

 

_273

 

_274

 

_275

 

_276

 

_277

 

_279
 
_280
 
_281

 

_282

 

_283

 

_284

 

_285

 

_286

 

_287

 

_288

 

_289

 

_290

 

_291

 

_292

 

_293

 

_294

 

_295

 

_296

 

_297

 

_298

 

_299

 

_300

 

_301

 

_302

 

_303

 

_304

 

_305

 

_306

Les arrivées se succedent alors que les plus jeunes vont s'elancer.

Les courses pour les enfants sont trés prisées et interessante a regarder.

 

_307

 

_308

 

_309

 

_310

 

_311

 

_312

 

_313

 

_314

 

_315

 

_316

Dès la fin des courses des jeunes, la remise des prix s'effectue. Beaucoup de lots sont attribués, les organisateurs sont bien genereux avec les coureurs!. On recompense meme le dernier de la course, belle initiative!

 

_317

La peche a la truite, une des nombreuses animations

 

_318

 

_319

Initiation avec le Poney

 

_320

 

_321

 

_322

 

_323

 

_324

 

_325

 

_326

 

_327

 

_328

 

_329

 

_330

 

_331

 

_332

 

_333

 

_334

 

_335

Pas de coupes pour moi bien evidemment mais cependant on ne m'oubliera pas puisque je repartirai avec un carton de jus de pomme artisanale et du lot souvenir attribué a chaque coureurs. L'acceuil de David et Marie Claire a ete parfait, beaucoup de reconnaissance et un sentiment que ma venue leur a fait trés plaisir.

Très rare fut les organisateurs m'ayant invités de cette maniere, si bien qu'il est bon de le souligner!

Grand Merci a Vous deux!!!

 

_343

Avant de reprendre la route pour ma Haute Soane, j'offrirai bien gentiment mes 850 clichés a David que j'ai realisé lors de cette manifestation. Le blog lui donnera un apercu globale avec 500 photos de moins.

 

_337

 

_338

 

_339

J'espere que cela vous motivera pour nous rejoindre lors de l'edition 2010! Une course a decouvrir sans nul doute!

 

_344

Au week end prochain!


La course vue par Martin!


Samedi soir dans les 18 heures. Mike et moi sommes partis depuis 13 heures et entre temps nous avons couru les 26 km de Chiny en Belgique. Allure modérée une fois de plus.

Sur le chemin du retour vers le territoire national, Mike me reparle de la course de Maidières.

Pour ma part, j’étais plutôt disposé à aller courir la folledingue. Il y a quelques semaines, nous avions couru le défi de Rombas dans le même secteur et il me semblait que retrouver à l’occasion des personnes que nous y avions croisées pouvait être ma foi fort sympathique.

 

Alors Maidières ! Et d’abord où se trouve cet endroit improbable ? A quoi cela peut-il bien ressembler ? Y a-t-il au moins des vraies rues ? des vraies maisons avec des vraies gens qui habitent dedans ? D’accord ! Mike est invité par l’organisateur ! Mais qui c’est celui là ? Un technocrate de l’organisation en manque de lotos ?

 

Bon, va pour Maidières. J’ai branché le GPS, on va finir par trouver. N’empêche que mon tendon d’Achille droit me fait mal. Manquait plus que ça ! Maidières + un tendon douloureux, ça promet. Quelle idée de s’être engagé dans cette galère ! En plus, voilà qu’il va être 7 heures, qu’on n’a pas encore dîné et qu’on n’a pas repéré d’endroit pour les tentes.

 

Mais voilà enfin Pont A Mousson. Le GPS nous guide, on se laisse aller ! Tournez à droite, nous dit-il ! Un panneau qui ne ressemble pas à un panneau comme les autres nous le

confirme :  Maidières c’est par là !

 

Or, à ce même instant, sans le savoir nous passons de l’autre côté du miroir. Une rue étroite, celle d’un vrai village nous conduit naturellement à ce qui ressemble une vraie place avec son vrai monument. Une vraie musique se fait entendre annonçant une vraie animation. Je largue Mike à la recherche de l’Organisateur et cherche une place pour me garer. Mike revient alors. Il a trouvé David et Marie Claire, on va pouvoir un peu casser la croûte, une pasta party est organisée ! Y’en a pour tout le monde et pour ce qui est de la tente, elle restera dans la voiture, nous sommes invités.

 

600 020

Il est comme ça David, il nous a ouvert sa porte et nous propose un vrai lit et une vraie tisane.

Mais quand même c’est un vrai organisateur, avec un vrai dossier dont il nous parle simplement pour nous dire ce que représente l’organisation d’une telle manifestation! Pendant ce temps Marie Claire cherche de quoi soulager mon tendon.

 

Pour eux et Mikaël le lever sera très matinal. Encore de vrais préparatifs, les derniers. Quant à moi, je me lèverai un peu plus tard sans doute réveillé par l’odeur du café qui m’attend.

 

Reste que la course ne va pas partir tout de suite. Et puis y aura-t-il au moins de vrais coureurs ? Mon tendon ne me laisse toujours pas tranquille, je sais qu’il est exclu que je participe. Mais en plus, je suis sur qu’il va falloir se coltiner la remise des coupes ! Il va y en avoir pour des plombes ! Grrrrrr !

 

Le soleil est là, de plus en plus présent. On se croirait dans un petit village du sud de la France.

 

600 079

Les seules voitures qui arrivent sont celles qui amènent les coureurs et coureuses ! Tiens, il en est qui connaissent ! Parmi ceux qui arrivent on remarque Bruno, Sylvie, Jean Paul, Dan et Cat puis d’autres visages connus, et d’autres qui ne demandent qu’à l’être.

 

700 046

Dans ce côtoiement, l’heure du départ approche finalement rapidement. Le soleil maintenant est complètement présent et mon tendon chauffe toujours ! Il ne me restera plus qu’à prendre en photo le peloton qui va s’élancer, le regarder partir et attendre, attendre.

 

700 033

Eh bien non ! Le parcours est fait de deux boucles, si bien que choisissant judicieusement ma place je verrai passer les coureurs et reuses quatre fois. Un instant j’oublierai la douleur pour courir avec mon numérique mais je serai vite rappelé à la raison par Bruno bien calé en fin de peloton. Eh oui, j’avais quitté ma position couchée sur le sol qui me permettait de choper les coureurs en contre-plongée, pour quand même, courir un peu aux côtés d’une commercienne inconnue.

 

_117

 

700 037

 

700 038

 

700 036

 

700 052

Et puis l’arrivée ! Au milieu de Maidières quasi un stade ! Au milieu du « stade » ,de la pelouse, un podium, de la musique et encore toujours plus de vrais coureurs, des plus jeunes, mais des vrais quand même qui viennent là apprendre le métier au milieu des parents qui entament leur merguez. David et Marie Claire sont partout et bien évidemment à la remise des coupes et des nombreux lots ! Leurs amis bénévoles aussi. D’ailleurs l’un d’eux commence  à servir une étrange boisson à qui veut, tandis que David n’en finit plus de distribuer ce qui lui reste de lots.

Moi pendant ce temps ? Ben j’ai oublié mon Achille et bien que n’ayant pas couru tout en étant présent sur une course, je quittai les lieux avec regret. Je veux dire, je quittai Elodie avec regrets, non c’est bien les lieux que je quittai avec regrets, ou Elodie alors à moins que ce ne soit sa maman, ou Cat et Dan !

 

700 048

Elodie, une benevole..

Bref, aujourd’hui, je peux le dire : Maidières non seulement existe mais à Maidières, il y a de la vie, ça vibre et grâce en partie à Marie Claire et David : Les 2 là ont de l’avenir !


Merci a Martin pour le covoiturage, le petit resumé et ses quelques photos!


 

 

 

07:16 Écrit par espace-marathon88 dans (54) Maidieres | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

Merci Merci pour ce reportage, Mickael !
Merci, Martin, pour ton vrai récit !

Écrit par : Hermagot | 08/07/2009

meme plus pan pan en photo sniff sniff.remplacer par un chat? lol tres beau reportage mickael

Écrit par : le ch'ti | 08/07/2009

excelent ce récit de martin
micka, le tiens est super, vous vous etes bien amusez visiblement

bravo ;)

Écrit par : soldat | 08/07/2009

Superbe épreuve avec des organisateurs exceptionnels à la manoeuvre.Je n'ai pas pu faire la course des as pour des raisons medicales et je me suis contenter de la course des familles avec ma fille Estelle.La surprise fut a l'arrivee avec un nombre incalculable de lots mis à disposition des coureurs.Une epreuve à recommender pour l'année prochaine.

Écrit par : Eric | 08/07/2009

merci mic et martin pour ce"encore"magnifique reportage,super
bon retablissement a toi Martin

Écrit par : nono | 08/07/2009

vraiment toujours le top tes reportages Mick !!!
pour ma part qu'elle fut dure cette course, j'ai d'ailleurs écrit à Marie Claire pour la féliciter et lui demander de raboter un peu les côtes pour l'année prochaine. Bien aussi la prose du copain Martin !!!

Écrit par : Dan | 08/07/2009

Bravo aux organisateurs Marie claire et David,car la course semble super attrayante.
Bravo à Martin, son résumé nous offre une autre vision de la course (bcp + de femmes apparemment dans la course de Martin, rire)
Bravo enfin au "boss" ; Mickaël pour son super reportage.
Mickaël V

Écrit par : bunkercute | 09/07/2009

bravo Mickael les photos sont de plus en plus belles!!!!!!!!!!bravo Martin aussi!!!!!!dur pour moi cette course!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : cat | 09/07/2009

Comme d'habitude, un superbe reportage réalisé par Mickael. La contribution de Martin est trés sympathique, à rééditer. Un grand merci également aux organisateurs qui ont mis tout en oeuvre pour satisfaire les participants, et ils y sont arrivés.

Écrit par : fabrice | 14/07/2009

Une belle entente entre vous 2 pour réussir une nouvelle fois une superbe publicité pour une épreuve!!!

Écrit par : calimero | 20/08/2009

Les commentaires sont fermés.