20/10/2009

Le trail de Vesoul (70) 30km 900md+ le Dimanche 18 Octobre 2009

395


Retour en Haute Saone...


Ce Dimanche d’octobre contrairement aux années précédentes, j’avais décidé d’aller courir a Vesoul (70). Retour sur une des mes anciennes courses, j’avais déjà couru le semi de Vesoul en 2005 (1h35..mauvaise course de ma part.. a l‘époque maintenant ce chrono me ferait plaisir)..

Cette année, je ne viens plus rechercher la route et la perf sur le semi mais plutôt découvrir le trail organisé depuis deux ans le matin.

209

Je laisse alors de coté les foulées de Void-Vacon(55) organisé par mon ami Laurent Barnier ou encore le 10km de st-dié des Vosges.. Place aujourd’hui à la découverte et a mon envie personnelle.

Et puis n’oublions pas que cette fois ci, Vesoul est la course la plus proche de chez moi, seulement 45km..alors pourquoi s’en priver.. Un petit trajet ça me changera..

En tout cas, très motivé pour aller courir en Haute Soane, je n’y vais pas souvent et pourtant je suis ici dans mon département..parfois je me complique la vie a vrai dire..y’a des courses tout près et je vais a l’autre bout de la Lorraine..

Pour l’occasion, je suis parvenu a motivé mes parents de m’accompagner pour ces courses de Vesoul. A vrai dire, leur venue m’arrange bien, je pourrai leur laisser le role du reporter et ainsi courir.. oui enfin!ouf! Je reprendrai mes fonctions de reporter pour les courses routes (10 et 21.1km) organisée ici même.

Vous l’aurez compris, les courses de Vesoul sont une très grande organisation. Quatre courses au programme de la journée et pour tout les goûts.. Le matin pour les amoureux du trail avec 15 ou 30km et l’apres midi pour les fadas du chrono et du bitume avec le 10 et le semi marathon.

Avez-vous déjà vu un si large choix pour une seule course? Eh bien moi non en tout cas!

C’est en compagnie de mes parents que je file de très bonne heure ce dimanche à Vesoul.

Le temps est calme mais par contre que de brouillard!! Il semble tenace et va sans doute faire la grâce matinée jusqu’à midi..

Pas un si mauvais temps pour courir avec des températures proche de zéro..

On arrive au village de départ (Echinoz) un peu a la bourre… perdu et du mal a trouver la direction de ce petit village une fois arrivé a Vesoul..et avec le brouillard, la navigation n’a pas été des meilleure.

1

Enfin plus de peur que de mal, ils nous reste une vingtaine de minute avant le départ..pas de stress pour le dossard, je n’en prend pas, venu avant tout pour faire un reportage sur la course..dans le cas contraire, il aurait fallu le chercher au lac de la vaivre a Vesoul où est jugée l’arrivée.

Concrètement, en suivant les instructions du règlement il aurait fallu se rendre au départ avec la navette prévue a cet effet..

Mais bon, on fera a notre guise, si je veux un reportage plus complet, je dois me rendre moi-même au départ.

Direction le gymnase où sera jugé le départ a 8h30 après avoir étudié une dernière fois le plan de la course pour que mes parents puissent me suivre plusieurs fois sur le parcours.

2

 

3

 

4

5

Une musique nous accueille chaleureusement, l’ambiance d’avant départ est plutôt sympathique..

Par ici, je ne connais pas grand monde a vrai dire, je cours peu dans le 70..

Cependant je retrouve Arnaud Jacquot, membre de mon forum courirdanslesvosges, je lui avais fait part de cette course, il y a deux semaine, il est venu..j’en suis bien content..

6

 

7

 

8

9

10

8h30, le départ est donné après les dernières recommandations du speaker.

 

11

 

12

 

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

Je m’élance dans les premières positions avec mon petit numérique comme compagnon de route, objectif faire un maximum de photos pour retracer le parcours..

Quant a mon père, il effectue quelques clichés du départ.

Mon départ est plutôt trop rapide, je m’amuse a suivre pendant quelques centaines de metres le groupe de tete ou se trouve Arnaud, histoire de sauvegarder quelques clichés..ensuite je le verrai plus avant l’arrivée..

211

 

212

 

213

214

215

216

217

218

219

220

On débute par une petite portion dans les rues du village, ça commence doucement a grimper.. Progressivement, je régule mon allure pour arriver jusqu’au bout de ces 30km et les 900m de d+.

On retrouve rapidement des chemins agricole ou forestiers. Après un bon quart d’heure de course, la première difficulté se dessine. Endroit sympathique en lacet, ça sent le trail par ici..

221

 

222

 

223

224

225

226

227

228

229

230

231

232

233

234

235

236

237

238

239

240

241

242

243

244

245

246

247

248

249

250

251

252

253

254

255

256

257

258

259

260

261

262

263

264

265

266

267

268

269

Peu avant le sixième kilomètres je retrouve mon père une seconde fois, la séparation des deux distances va s’opérer. Juste après le premier ravitaillement, je tourne a gauche et les autres continuent tout droit..

Le passage des coureurs par l'intermediaire de mon papa

 

27

 

28

 

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

Je me retrouve un peu isolé, les écarts son fait.. On replonge dans les bois, le parcours est changeant, on s’ennuie pas.

 

270

 

271

 

272

273

274

275

276

277

278

279

280

281

282

283

284

285

286

287

288

289

290

291

85

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

292

 

293

 

294

295

296

297

298

299

300

301

302

303

304

305

306

307

308

Une deuxième difficulté se dresse dans une sapinière la pente est rude est glissante. Je marche, je n’irai plus vite en essayant de courir.

 

310

 

311

 

312

313

314

315

316

317

318

319

Bon je m’amuse un peu aujourd’hui, sans dossard, on peut se le permettre..quelques photos de moi prise avec le retardataire, je recule et repasse devant l’appareil..faut bien une ou plusieurs photos de moi au lieu de prendre toujours les autres..Je perds une trentaine de seconde a chaque fois mais c’est un souvenir a la clé..

309

Les genoux quant a eux souffrent un peu surtout dans cette longue partie dans les bois en faux plat montant.. je trottine car le pente t’y oblige, mais cette faible allure me pèse sur les genoux..

320

 

321

 

322

323

324

325

Viens ensuite le brouillard qui s’est épaissi soudainement..nous atteignons de long passage a travers champs, la visibilité est très difficile.. Le doute s’installe quand a la trajectoire a choisir pour rester sur le parcours..

L’aide des bénévoles est précieuse..Il n’avaient pas prévu ce scénario là..il font du mieux possible pour qu’on reste sur le droit chemin..

326

 

327

 

328

329

330

331

332

Ah voici mon pere, pour les photos qui suivent..

96

 

97

 

98

99

100

101

102

103

104

105

106

107

108

109

110

111

112

113

114

115

116

117

118

119

120

121

122

123

124

125

126

127

128

129

130

131

333

334

335

336

337

338

339

340

341

342

343

344

345

346

347

348

349

350

351

352

353

354

355

356

357

358

La dernière difficulté s’opère, mais là, c’est la plus dure!! La pente est marquée, un peu d’escalade, pas autre choix que de marcher..

 

359

 

360

 

361

362

363

364

365

366

Une fois au dessus, sous un brouillard toujours aussi dense, on effectue une petite boucle dans un ancien camp romain..l’endroit semble magnifique mais la vue est totalement bouchée..vraiment dommage.

Mon reportage photos en course est difficile, le résultat des photos ne sera pas évidemment celui escompté au départ. Trop de brouillard…

Je partage le dernier tiers de la course avec un coureur qui semble bien convenir a mon allure actuelle.

367

 

368

 

369

370

371

372

373

On partage quelque mots, le temps passe ainsi plus vite..

Le dernier ravitaillement se dévoile au 25eme kilomètre..je prends le temps de boire un coup et de manger un ou deux morceaux de banane, sans oublier la photo..

Eh non Monsieur le speaker! Je ne prends pas en photos chaque kilomètres du parcours pour avoir un souvenir de mon temps de passage..j’aurais eu du mal, je n’ai vu que deux panneaux sur le parcours 6 et 25eme kilo..non, simplement pour avoir un souvenir du tracé de l’épreuve et de ma course..

374

 

375

 

376

377

378

379

380

Je m’efforce a rester au contact de ce coureur a peu plus a l’aise que moi dans les descentes..j’ai des chaussures routes et ça glisse!

Les chemins se terminent, on retrouve le bitume qui va nous emmener vers le lac de Vesoul…

132

 

133

134

135

136

137

138

139

140

141

142

143

144

145

146

147

148

149

150

151

152

153

154

155

156

157

158

159

160

161

162

163

164

165

166

167

168

169

170

171

172

173

174

175

176

L’arrivée semble proche..mais, on nous annonce encore trois kilomètres!! Les fameux kilomètres pendant lesquels nous allons longer le lac.. C’est tout plat mais ça semble long..

 

381

 

382

 

383

384

385

386

J’ai repris de l’avance sur mon compagnon de route mais sans l’intention de vouloir prendre la fuite..

Je regarde ma montre, ça va tourner dans les trois heures finalement…

387

 

388

389

390

391

177

178

179

180

181

182

183

184

185

La ligne se rapproche, je revois mon pere derrière l’appareil, je ralenti pour attendre le retour du coureur et le laisse finir devant moi..je n’ai pas de dossard, je passe derrière les barrières.

 

392

 

393

 

394

Au final 3h03, ça me convient en prenant environ 250 photos tout au long du parcours..

Pour la forme, mitigé, quelques gènes au genoux mais bien ces trente bornes malgré l’absence complet d’entraînement ces derniers temps..

186

Après s’être changé, retour aux inscriptions pour voir le podium d’Arnaud qui fini excellent deuxième au scratch. Au passage, petite prime de 150 euros

187

 

188

 

189

190

191

192

193

194

195

196

197

198

199

200

201

202

203

204
Retour sur Fougerolles, quant a nous on va rester pour les courses de l'apres midi..

205

206

207
La course est finie pour nous mais elle commence pour d'autre...

208

Eh ben, y'en a qui se refuse rien! lol..j'aurai du y aller aussi, tiens!

Le trail m’a plu, j’y reviendrai sans doute l’année prochaine..

Maintenant petite pause repas dans la voiture en attendant les courses de l’après-midi ..ou je me contenterai du rôle de reporter..

Le prochain reportage presentera le déroulement de ces courses sur route (10 et semi)

A bientôt dans le 70!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:51 Écrit par espace-marathon88 dans (70) Trail de Vesoul | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Super reportage qui traduit l'ambiance de la course, un trail que j'ai beaucoup apprécié, le brouillard a un peu compliqué les choses mais c'est la loi de la course nature.
Bravo à Daniel pour les photos et à toi Micka pour m'avoir conseillé cette course
A bientot

Écrit par : arno | 21/10/2009

Bravo Micka pour le reportage dans le coeur de la course.
Et bravo à ton Père qui prend des photos de plus en plus belles !

Écrit par : JPierre | 21/10/2009

Bravo! Super reportage en plein coeur de la course...belles photos...rien à dire.
J'attend avec impatience ton reportage sur les courses de l'apm car j'ai participé au 21kms.
mes amitiés,bonne continuation.
Bilou.

Écrit par : bilou | 21/10/2009

ça m'avais tout l'air d'etre une belle course


pourquoi pas se laisser tenter l'an prochain
beau resultats d'arnaud encore une fois; à

Écrit par : soldat | 23/10/2009

Les commentaires sont fermés.