02/09/2007

La montée de l'avison à Bruyères (88) 11lm le dimanche 2 septembre 2007

titre

 

Retour à l’Avison..

 

Ce premier Dimanche de septembre n’était pas dépourvu de course en Lorraine et dans les environs. J’aurais eu facilement le choix entre 5 courses différentes dans le vaste rayon ou j’ai l’habitude de courir.

 

La course de montagne que j’ai disputé hier en Alsace m’a donné envie d’aller refaire la montée de l’Avison, une autre course de montagne mais cette fois légèrement plus longue 11km.

 

 Le seul petit regret sera de ne pas faire la Caldéniacienne course à laquelle j’ai participé facilement a 7 reprises. Ca faisait longtemps que je n’étais pas retourné à Bruyères pour cette belle course de montagne. Ma première participation remonte à l’an 2000 et la dernière en 2004. Alors ce matin, nous irons là bas pour se rappeler quelques bons souvenirs.

 

Direction la charmante petite ville de Bruyères pas très loin d’Epinal. Le lieu du départ sera placé à l’extérieur de la ville au plan d’eau du Pointhaie. Un endroit bien agréable pour organiser une course pédestre. Le lieu est reposant et fort agréable pour les accompagnateurs. Je ferais le déplacement comme hier en compagnie de mes parents toujours très motivés de me voir courir dans leur Vosges natale et bien sur Linda.

 

08

 

07

 

19

 

20

 

21

 

Il est alors 9hoo environ lorsque nous arrivons sur place, il y a déjà pas mal de voitures stationnées le long de la route départementale. C’est bien car la Caldéniacienne course organisé dans le 54 représente quand même malgré la distance séparant les deux courses une concurrence de taille.

 

Direction donc les inscriptions prise sous une tonnelle à proximité du plan d’eau. Sur le chemin, nous voyons des visages bien connu notamment avec la présence de jean Paul Spiesser connu pour ses départs très rapide et reconnu pour sa belle performance sur le Paris Colmar à la marche. Première petite conversation bien sympathique avec ce coureur qui sort un peu de l’ordinaire. Encore aujourd’hui il fera les deux épreuves possibles du jour à savoir la montée du Pointhaie de 4.5km à 10hoo et la montée de l’Avison de 11km a 10h30. Autant dire que pour lui, il n’aura guère le temps de récupérer entre les deux courses. Chapeau a lui !

 

01

Jean Paul Spiesser vetu de noir..

 

Dossard remis contre la somme de 6euros avec comme récompense d’après course le traditionnel tee-shirt de l’épreuve.

 

02

 

03

 

06

 

04

 

05

 

Retour ensuite pour moi à la voiture pour aller me changer, sur le chemin nouvelle rencontre avec Aurélien, une jeune coureur Vosgien mais aussi triathlète d’un niveau très prometteur.

 

Je pars ensuite muni de mon appareil prendre quelques clichés du début du parcours. Dans un si joli endroit, il serait bête de ne pas capturer quelques beaux paysages.

 

10

 

11

 

12

 

13

 

14

 

16

 

15

 

Un autre coureur vient à ma rencontre, il s’agit d’un kikoureur (Lexav), membre du site kikourou.net.

Premier fois que l’on se voit c’est bien sympa! Après nous avoir loupés sur les crêtes Vosgiennes dimanche dernier. En tout cas, un coureur fort bien sympathique!

 

17

Lexav, le kikoureur

 

18

 

En attendant notre départ prévu à 10h30, les premiers participants en termine avec la montée du pointhaie de 4.5km. Deux coureurs reviennent en sens inverse, il s’agit en fait des deux premiers de la course qui ont été mal dirigés. Grosse colère est c’est bien compréhensible.

 

 Notre départ est sur le point d’être donné, sur une large partie de verdure. Nous sommes légèrement moins d’une petite centaine de coureurs. Mais le niveau est bien relevé avec la présence en autre du champion de France de marathon, David Antoine.

 

22

 

Les deux hommes forts des courses hors stade des Vosges sont là en la personne de jean Phillipe Claude et Stephane Jechoux. Quelques coureurs Meurthe et Mosellans sont présent également sur la ligne. Chez les feminines, Brigitte Holveck retrouvera sur sa route notamment Paola Grenot.

 

23

 

Bref, la course devrait être très animés à l’avant. Pour ma part, pas d’ambition chronométrique évidemment. C’est la première fois que j’enchaîne deux courses de montagnes de suite sans oublier la course de vendredi en Belgique. Du coup, je ne sais pas comment ça va se passer pour moi.

 

En tout cas, j’ai la ferme intention de partir prudemment.

 

Le coup de feu est parti, j’essaye de suivre Lexav, le kikoureur mais ce dernier part légèrement trop vite à mon goût. Nous débutons par un tour du plan d’eau avant de rejoindre un petit sentier qui monte pour rejoindre une partie goudronnée.

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

32

 

33

 

34

 

35

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

Suite à cela, une longue partie en descente sur la route nous emmènent un peu plus tard a nous diriger vers un chemin a gauche.

La pente alors se manifeste très rapidement, ça monte assez bien sur un sol un peu boueux par endroit. C’est en fait le chemin qui se dirige vers la roche du Pointhaie. L’endroit est sublime, nous passons à coté d’une immense roche dressée verticalement. Ca rappelle un peu les paysages traversés lors du trail des roches à Saint-Dié.

 

Après cette éprouvante ascension, vient un petit sentier en légère descente bordé de chaque coté de Bruyère en fleurs. Un de mes endroits préférés du parcours.

 

Peu après le troisième kilomètre nous entamons une longue descente qui rejoint l’endroit du départ toujours sur un sentier forestier. La descente se termine par un virage assez serré avant de rejoindre le plan d’eau. Nous reprenons alors quelques instants le même itinéraire qu’en début de course.

De nouveau, il faut attaquer la montée étroite qui longe un parc. La pente n’est pas très sévère mais de quoi déjà faire un peu mal aux jambes. Je rejoins a ce moment la, Lexav.

 

Au sommet, nous reprenons alors la longue partie sur route en descente mais cette fois ci, nous tournons plus à gauche vers la roche du pointhaie mais nous nous dirigeons vers le village.

 

Sur cette partie, je reviens à hauteur de Jean Pierre Gomez, un coureur de Meurthe et Moselle dont le niveau est largement supérieur au mien. Il a terminé en autre second du trail du petit ballon en 2006. Bon évidemment ça ne montre pas que je suis dans un jour de gloire. Il vient de faire une longue coupure avec la course à pied et il reprend seulement depuis deux jours. Ce qui explique pourquoi j’arrive à le suivre aujourd’hui car d’habitude j’aperçois son maillot team endurance shop seulement au départ.

Pendant un peu plus d’un kilomètre, nous faisons la route ensemble. On parle beaucoup de chose, bref un moment très sympathique qui a peu de chance de se renouveler quand ce coureur aura retrouvé son niveau habituel.

 

Quelques coureurs profitent de notre bavardage pour nous dépasser. La partie sur route se termine par une longue et pénible montée avant de replonger sur des chemins forestiers.

 

C’est à ce moment là que je me retrouve a nouveau seul. Malgré les efforts conçus ces derniers jours je ne m’en sors finalement pas si mal. Je reviens progressivement au fil des kilomètres sur les coureurs qui m’avaient dépassé lorsque je discutais avec Jean Pierre.

 

Retour sur une petite partie de route à l’approche du kilomètre 10 avant de longer une habitation par un petit sentier de verdure. Un sévère raidillon se dresse alors sur quelques mètres. Je suis à la limite entre la marche et la course.

 

Court répit avec une pente plus acceptable et nous voilà au chemin qui monte à l’Avison.

 

41

 

 Reste alors une longue montée régulière de presque 1.5km. Dans une allure régulière, je rejoins la ligne d’arrivée que je franchi en 56 min 33s.

 Une serie d'arivée:

 

42

 

43

Le vainqueur, david Antoine

 

44

Le second

 

45

Jean phillipe Claude 4eme

 

46

Ludovic Laurent

 

47

Stephane Jechoux, troisieme

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

Belle perf pour ce coureur du 54 tout juste aprés les cretes Vosgiennes.

 

54

 

55

 

56

 

57

Aurelien Claudel

 

58

 

59

 

60

 

61

 

62

 

63

Brigitte Holveck, premiere feminine

 

64

 

65

 

66

 

67

 

68

La deuxieme feminine

 

69

 

70

 

71

 

72

3eme femme

 

73

 

74

 

75

 

76

paola grenot, 4 eme

 

77

Jean Pierre Gomez

 

78

 

79

Belle course pour notre ami kikoureur

 

80

 

81

 

82

 

83

 

84

 

85

Jean Paul spiesser

 

86

 

Une course de montagne un peu plus longue que celle d’hier mais légèrement moins dure car il y avait quelques passages descendant contrairement a hier ou ça montait durant quasiment les 8km.

 

Finalement, je suis satisfait de ma course même si sans les courses précédentes dans les jambes j’aurais fini quelques places avant.

 

Bonne journée fait de rencontre et paysages toujours aussi beau.

 

J’y reviendrai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:47 Écrit par espace-marathon88 dans (88) Bruyeres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |