16/09/2007

Ma montée du grand ventron à Cornimont (88) 16.5km le dimanche 16 septembre 2007

cooltext65543485

 

Retour ce matin 3 ans après à Cornimont pour la montée du grand Ventron course comptant pour le trophée des Vosges.

 

A cette date là, je me rendais habituellement à Longwy pour participer au semi marathon. Deux éditions de faites, il était bon de changer un peu le programme. Et vu le trajet assez important d’hier pour se rendre aux foulées de Saverne (67), je n’ai pas hésité une seule seconde a choisir la course la plus proche de chez moi.

 

Nous serons donc approximativement à une quarantaine de kilomètres de la course. Pour économiser un peu ma voiture, nous nous ferons emmenés par mes parents qui étaient bien motivés pour me voir courir dans les montagnes Vosgienne. Ville pleine de souvenirs car mon grand frère y avait habité quelques temps par le passé.

 

Réveil se matin de bonne heure vers 6 heures après une nuit écourtée du à la mise en ligne de ma course d’hier. Long travail derrière le pc pour en voir la fin seulement sur les coups de 2h00.

 

Peu dormi, mais malgré les mauvaises sensations de la veille, je suis bien motivée pour faire cette belle course de montagne longue de 16.5km.

 

Un petit déjeuner accompagné d’un bon bol de café me permettra de me réveiller comme il se doit.

 

Nous partirons en famille vers 7h30 de Fougerolles pour une arrivée vers 8h15 à Cornimont, charmante petite ville Vosgienne.

 

Premier changement par rapport à la dernière fois, le lieu des inscriptions n’est plus au même endroit. Cette fois, nous irons retirer notre dossard au gymnase. Je me suis inscrit par avance par téléphone donc j’éviterai la majoration du jour de la course. Et en y pensant, en étant un peu plus prévoyant à la fin de l’année, je ferais une économie pas anodine. Bref ce matin, ça sera 8euros pour avoir le plaisir de grimper jusqu’au sommet du grand Ventron.

 

02

 

03

Le tee-shirt souvenir..

 

04

 

Quelques kikoureurs sont inscrit sur cette course aujourd’hui, et ça sera l’occasion de faire connaissance avec Jack 2275. La rencontre se fera un peu avant le départ et en même temps je croiserai un visiteur de mon blog qui n’est pas encore kikoureur. Mais comme c’est un ami de jack 2275, son inscription ne devrait pas tarder.

 

05

De gauche à droite, David villière, espace-marathon88 et jack 2275

 

Un peu plus tard, pour une seconde fois, nous retrouvons Lexav, le kikoureur que j’avais rencontré lors de la montée de l’Avison.

 

06

Lexav

 

Bref des rencontres bien sympathiques grâce a Kikourou.net. Un bon moyen de se faire d’autres amis coureurs.

 

Le départ est donné à 10h00. Nous sommes peut être un peu plus de cents coureurs prêt à affronter cette course de montagne.

 

01

 

Pas d’ambition au moment du départ pour moi, alors je me placerai vers la fin des coureurs.

Plusieurs départements sont représentés hormis les Vosgiens, nous avons des gens du 70, du 90, du 68, et même quelque uns du 54.

 

Le coup de feu est donné, je déclenche mon chrono une fois la ligne de départ franchie et je vérifie immédiatement si ce dernier à bien démarrer pour éviter le désagrément d’hier.

 

Un début de course qui ne tarde pas à monter, dans un premier temps sur la route mais ensuite quelques passages sur des chemins pour sortir du village. Les passages par ces petits sentiers sont bien plaisants malgré qu’il soit assez court pour retomber à chaque fois sur une partie de bitume.

 

Ce matin, je m’élance tranquillement pour éviter la grosse défaillance en fin de parcours. Je progresse tranquillement en gagnant progressivement quelques places au sein du peloton. Quant à jack 2275, il occupe déjà les premières places si bien que je le reverrai seulement à l’arrivée comme son ami David.

 

Une partie bien monotone arrive, nous attaquons une longue partie de route en foret, ça monte alors toujours régulièrement. Pendant presque 3 kilomètres, le parcours ne sera pas trop intéressant, il faudra attendre le 6ème kilomètres pour avoir la chance de recourir sur des sentiers forestiers.

 

07

 

08

Les deux premier dont le vainqueur des cretes Vosgiennes 2007

 

09

 

10

 

11

 

12

 

13

Jack 2275, le kikoureur Vosgien

 

14

 

15

David Villiere ici en rouge..

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

C’est à cet endroit là que Linda et mes parents peuvent voir le passage de la course. Elle en profite pour prendre une série de photo jusqu'à mon passage avant qu’il rejoigne rapidement le sommet ou les places ne seront pas évidentes à trouver.

 

27

 

28

 

29

 

30

 

34

 

Nous tournons alors sur un large chemin forestier qui continue à s’élever de manière progressive. Après un petit passage pas très bien sur la route, je retrouve un peu plus de forces dans la foret.

 

Il faudra attendre le 13eme kilomètres pour voir le terrain se calmer un peu au niveau de la pente. Les sentiers deviennent plus étroits et les endroits traversés sont plus à l’ombre. Des petites descentes sont même au programme, bref un moment plaisant après ce début de course en constante montée.

 

Mais la pente se relèvera un peu plus tard vers le 15eme kilomètres. Nous retombons pendant un petit moment sur la route qui mène au sommet. Une belle bosse se dresse alors pour rejoindre un raidillon qui s’élève dans un champ.

 

Second endroit où Linda peut profiter du passage des coureurs. Il nous reste alors une petite boucle de 1.5km a effectué pour rejoindre l’auberge du grand ventron ou sera jugée l’arrivée.

 

42

 

31
 
32

Le vainqueur..

 

33

 

35

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

Belle 8eme place pour le kikoureur vosgien

 

41

 

 
43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

 

50

 

51

 

52

 

53

 

54

Jean luc Bello

 

55

 

56

 

57

 

58

 

59

 

60

 

61

 

62

 

Malgré la fatigue du à la course d’hier, je m’efforce toute de même à ne pas marcher malgré que par moment j’avais presque envie de faire le contraire.

 

La petite boucle est sympa une fois le long raidillon franchi. Nous traversons alors des bois avant d’arriver dans une zone plus découverte où s’enfuit un petit sentier parmi les Myrtilles.

La dernière cote se dessine alors avant de rejoindre un chemin descendant menant à l’auberge.

 

63

 

Je termine la course en 1h25, 31s dans un cadre de toute beauté, la vue est superbe!

 

64

 

65

 

66

 

67

 

Content d’en avoir terminé car la fin était dur pour moi, l’année prochaine je ne ferai pas Saverne la veille pour faire un chrono un peu plus conforme a mon niveau en montagne.

 

68

La premiere feminine, Paola Grenot

 

Ravitaillement bien généreux a l’arrivée ou j’en profite pour reprendre un peu de force.

 

Je retrouve jack2275 et David qui sont arrivées depuis un petit moment. Belle perf pour Jack qui fini 8eme au scratch.

 

69

 

70

Xavier a franchi le ventron, le voilà fin pret pour le trail des sanglier à pontarlier dans 2 semaines.

 

Belle journée, je reviendrai l’an prochain.

 

 

 

 

 

 

 

17:20 Écrit par espace-marathon88 dans (88) Ventron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |