01/10/2007

Les cretes de Chiny ( Belgique) 11.250km le dimanche 30 octobre 2007

cooltext66921369

 

Les Crêtes de Chiny

 

Une fois rentrée à bon part de la Belgique avec le trail des Hautes Fagnes dans les jambes (36.5km avec 1050m d+), je ne sais pas trop ou j’irai courir le lendemain et si je serai en état tout simplement pour recourir. Un peu fatigué, je n’ai pas trop envie de réfléchir pour le moment, on prendra donc une solution demain au réveil. Je rédige mon récit mais le sommeil se fait bien sentir si bien que je n’aurai pas le courage de le terminer ; Il est alors 22h30 quand je me décide d’aller me coucher. Aucun souci bien sur pour trouver le sommeil. Je règle au préalable le réveil sur 4h00 si des fois je me déciderai d’aller courir vers chez moi.

 

Le réveil sonne, le temps de reprendre son esprit et je dois me décider quant à la course que je vais disputer. J’ai encore sommeil, une petite heure de plus sera la bienvenue, j’irai courir finalement en Belgique pour éviter un trop long trajet ce matin.

 

J’avais l’intention de me rendre à la grimpette du Frenz, course de montagne en Alsace. Mais en regardant le descriptif de la course, je m’aperçois que le certificat médical doit dater de moins de 3 mois. Aberrant, sachant qu’il s’agit simplement d’un 6.5km contre la montre. D’accord à la rigueur pour une course longue distance de + de 50km mais là c’est un peu idiot je trouve. Tant pis pour eux, un coureur en moins, pour ma part je trouverais une épreuve de remplacement.

 

Les jambes au réveil ont bien sur quelques traces de la course d’hier, des courbatures au niveau des hanches. Pour le reste ça a l’air d’aller. Je peux descendre un escalier sans douleur .On dira donc bien courir ce matin. La course la plus proche du lieu de notre séjour pour le week-end est l’allure libre de Gaume de Chiny. Petit village prés de Florenville.

 

Ce n’est pas mes courses préférées mais ça sera  l’occasion de retrouver des copains que je n’avais plus vu depuis un petit moment. Il n’y aura bien sur aucune intention de bien figurer simplement courir tranquillement pour profiter de cette course a laquelle on m’avais dit du bien.

 

Une petite heure de route comme hier dans un épais brouillard nous sera nécessaire. Peu avant notre arrivée à Chiny, sur la route, on rattrape une voiture avec un autocollant des allures libre de Gaume. On prend sa roue, je ne sais pas du tout où c’est, ça tombe bien nous avons un guide improvisé. Cette voiture est elle-même un peu perdu dans les rues de Chiny, une deuxième vient alors à notre secours pour nous emmener sur le lieu de la course.

 

01

 

On pensait être en retard en arrivant vers 8h45, eh bien non, il y a encore peu de monde. Ca sera plus simple pour trouver une bonne place. Les Belges viennent pour la plupart assez tardivement, on voit même encore des voitures arrivées alors que le départ est dans 10 minutes.

 

 

Direction vers les inscriptions qui se tiennent dans une grande école.

 

02

 

 On retrouve assez vite nos amis à commencer par Vincent qui vient toujours en avance. Il me donnera déjà quelques infos sur la course toujours intéressant. Un peu plus tard, c’est notre ami vétéran qui vient de Moselle que nous croisons. Notre dernière course commune remonte aux crêtes Vosgiennes et a la course de Marbehan une semaine plus tard. Au fil des courses nous découvrons un peu plus sa personnalité et on s’aperçoit de sa grande passion pour la course à pied.

 

03

Jean Marie Ehrard

 

Présentation du dossard, que j’ai pensé à prendre car il s’agit toujours du même pour l’année en cours sur les allures libre de gaume. Trois euros comme d’habitude sont demandés.

 

07
 

04

 

Retour vers la voiture ou on croisera encore quelques amis, Vincent Guebs, Smail l’ardennais etc.. Finalement, je commence à connaître pas mal de monde dans ce pays.

 

08

 

Je n’use pas les dernières forces qui doit me rester pour les gaspiller dans un échauffement d’avant course.

 

Me voilà prêt à affronter ce parcours nature de 11.25km qui se montre assez vallonné.

 

05

 

06

 

 Reste 10 minutes avant le départ. Je retrouve la bande d’amis Gaumais, Michel, David, Laurent. Eux aussi ça faisait un baille que je l’ai avais plus vu !

 

09

 

 Eh voilà, devinez qui ? Sandrine et François de nouveau prêt à en découdre ce matin sur cette allure libre de gaume. Tout comme moi suite a leur trail, ils feront la course tranquillement.

Je les admire car finalement on se ressemble beaucoup dans notre façon de courir.

Bilan kilométrique ce week-end pour moi et François 48km environ et pour Sandrine et François Xavier 25km.

 

Le départ est donné d’abord pour les plus jeunes et ensuite pour l’épreuve longue et le circuit court.

 

10

 

11

 

12

 

Je pars donc tranquillement sans me soucier de ceux qui me devancent. La première partie se déroule sur la route pour sortir du village. Ca ne durera pas bien longtemps car nous partirons sur des chemins forestiers.

 

13

 

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

Le parcours est toujours agréable sur ces allures libres, une vraie course nature. Suite à la météo de ces derniers temps, certains passages sont délicats. Cette fois ci je n’ai pas les chaussures de trail, du coup je patine quelque peu.

 

François avait finalement changé d’avis, dans un premier temps, il devait courir avec Sandrine puis il a décidé de se tester sur les premiers kilomètres et en fonction de ses jambes, il ralentira pour attendre Sandrine ou il continuera s’il se sent capable.

 

Je ne le vois pas, je pense qu’il a bien récupéré et qu’il est alors devant moi. Mais après  la course, je m’apercevrai qu’il a attendu Sandrine après un kilomètre de course. Je ne l’ai pas vu, dommage, j’aurais bien couru avec eux.

 

Je continue ma course à mon rythme, les premières bosses se dessinent assez vite. La première partie de course ne se passe pas trop mal.

 

Une belle cote plus longue se dresse vers le 6eme kilomètres, c’est a partir de là que je commence a ressentir les efforts conçus la veille. Rebelote, une nouvelle cote assez pentue  se dresse dans les bois au 9eme kilomètre. Cette fois ci, je décide de la monter en marchant. On me dépasse mais ce n’est pas grave et surtout c’était plus que prévisible !

 

François Xavier me dépasse en me demandant si je m’étais fait mal mais non rien de tout ça. J’ai vu trop de cotes ce week-end si bien que je n’ai plus envie de me battre pour la franchir en courant.

 

A son sommet, nous rejoignons le village, reste alors un petit kilomètre a effectué dans les rues de la ville. Ca monte encore légèrement. Je me remets à courir sur un petit rythme.

 

Je termine la course en 56min09s. Ce fut dur sur la fin mais finalement je m’en sors bien sans douleurs suite au trail d’hier. Seulement un manque de force niveau musculaire.

 

27

Jonathan Deykeser, d'un bon geste sportif laissera la victoire au numero 117

 

28

 

29

 

30

Bonne perf pour Smail l'Ardennais

 

31

 

32

Vincent Guebs, toujours bien placé

 

33

 

34

 

35

Laurent Mathias

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

48

 

49

Vincent Tallier

 

50

 

51

David Klein

 

52

 

53

 

54

 

55

 

56

 

57

 

58

 

59

 

60

 

61

Francois Xavier

 

62

 

63

 

64

 

65

 

66

 

67

 

68

 

69

 

70

Michel Edom, fin pret pour le marathon de Carcassone

 

71

 

72

 

73

 

74

Sandrine et francois

 

75

 

77

 

Désormais quelques jours de repos cette semaine pour me relancer dans de nouvelles aventures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06:37 Écrit par espace-marathon88 dans (BEL) Chiny | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |