31/08/2009

la corrida du hirtzenberg a Toernich (Belgique) 9km le vendredi 28 Aout 2009

 

161


Le debut d'un trés long week-end


Vendredi midi nous revoilà déjà en week-end et comme le veut la tradition depuis quelques semaines, c’est reparti pour un long week-end de course a pied !

Une fois de plus ce dernier sera partagé avec Martin toujours aussi volontaire pour découvrir de nouveaux horizons.
Très vite en début de semaine, on s’organise et discutons de nos choix de course pour cet fin du mois d’Août.
En regardant large, on s’aperçoit qu’il y a une multitude de courses pour ces trois jours a venir. Je n’en ai dénombré pas loin de seize ! Autant dire que le choix est cornélien.
Seul critère de choix, c’est que l’on désire à en faire plusieurs !
Pour une fois, on a du mal a resté sur un choix définitif programmé a l’avance.

A vrai dire, il n’y a que la course de Vendredi soir en Belgique qui est déjà cochée. Pas d’hésitation, il n’y a rien d’autre ce jour là.
C’est donc en Belgique que nous entamons notre escapade pédestre en se laissant la réflexion pour les deux jours suivants.

C’est seul que je quitte ma Haute Soane et plus précisément Fougerolles (70) en laissant seul mon pauvre petit Panpan

Le trajet se passe dans un drôle de sentiment mêlé d’innombrables pensées qui ferai presque oublier l’heure et demie de route nécessaire pour rejoindre Martin a Lunéville (54)
Pause traditionnelle au trois quart du chemin chez mes parents toujours content de voir leur fils arrivé. Pause café et c’est reparti pour la dernière demie heure de route pour rejoindre Martin.
La suite vous la connaissez sans doute, c’est lui qui m’offre une fois de plus le transport pour rejoindre la Belgique (environ 180km). Grand merci a lui !

16hoo, je retrouve mon compère devenu associé du blog ces dernières semaines, Martin.
Direction Toernich en Belgique pour la 14eme corrida du Hirtzenberg.
Une course qui m’est pas inconnue, j’y suis déjà venu plusieurs année dont la dernière fois en 2007.
Le coté nouveau, c’est donc juste pour Martin.

Après un trajet un peu plus long que prévu du a un vilain bouchon sur l’A31 nous voilà a Toernich, petit village perdu a coté d’Arlon.

159

Cependant, il faut déjà noté que l’accès pour se rendre dans le village est bien indiqué par de nombreuses pancartes dignes d’une course a l’organisation rodée et à forte affluence.. et pourtant nous sommes dans une petite course regroupant environs que cent joggeurs.

Place de parking a coté de l’église ou nous retrouvons déjà un ami, Laurent Martin. La soirée s’annonce riche en rencontre.

49

Direction les inscriptions où seule la fraîcheur est surprenante, le vent est frais et on aurait presque besoin de se camoufler dans un pull. Notre nuit au camping de ce soir s’annonce frisquette.

Encore de nombreuses rencontres avec les amis coureurs avant de rejoindre la salle des inscriptions.
Nous sommes même 4 au final a représenter mon forum « courirdanslesvosges » qui l’eut cru lol
Moi (espace marathon88) Martin, Raymond Gilson et Hervé Thierry.
Pas encore membre, sniff lol, Vincent Tallier en local est revenu disputer cette corrida après de longues années d’absence.
Je croise aussi l’organisateur du trail de Nobressart, Jean Paul Pomes.

50

On est venu aux inscriptions pour retirer notre dossard que nous acceptons de prendre sans rechigner même en tant que reporter photographe. A vrai dire, c’est a peine 4 euros avec un lot souvenir à chacun et une tombola bien généreuse pour tous.

51

 

52

 

53

 

54

 

55

 

56

Martin édite du numéro 60 et moi du 61.. Serait-ce le nombre de kilomètres de notre week end sportif ?? Pas impossible..

Retour a la voiture pour se changer, au vue des températures bien fraîche, on s’est décidé a courir sous les couleurs de la team a panpan.

Echauffement léger partagé avec Raymond Gilson histoire de tourner les jambes mais surtout tester nos numériques.

57

Les conditions pour les photos s’annonce pas optimum, parcours en partie ombragée et manque de lumière avec un départ prévu a 19h30

Retour sur la ligne de départ, euh en fait il n’y en a pas, elle est pas distinctement matérialisée. Nous sommes une petite centaine de joggeurs confondus sur les deux distances du jour.
Au programme deux tours (4.5km) ou quatre (9km)
On a bien sur choisi tous les deux la deuxième option.

58

 

59

 

60

 

61

 

62

 

63

Deux coureurs attirent spécialement l’intention a la vue de leur tenue, il ont décidé de faire la course en tenue d’ouvriers de chantier en portant une échelle chacun à chaque bout. Très original !

18

Sur la ligne quelques bons coureurs mais sans plus et pourtant il y a quelques primes en jeu !
Notre reportage peut alors commencer, Martin grimpe au mur et sauvegarde un cliché de ces très jeunes courageux qui s’élancent malgré leur très jeune age sur 4.5km.

Pas le temps cependant de s’amuser, le départ est lancé dans la grande surprise générale. Pan c’est parti à l’assaut de ces quatre boucles vallonnées.

64

 

65

 

66

 

67

 

68

 

69

 

70

 

71

 

72

 

73

 

74

 

75

 

76

La première boucle est abordée tranquillement avec cependant quelques accélérations pour prendre tel ou tel connaissance en photo. C’est le moment après on les reverra en principe plus.

77

 

78

 

79

 

80

 

81

 

82

 

83

 

84

 

85

 

86

 

87

 

88

 

89

 

90

On entame a mi parcours la montée du Hirtzenberg, petite bosse marquant le point le plus haut d’Arlon.

91

 

92

 

93

 

94

 

95

 

96

 

97

 

98

 

99

 

100

 

101

 

102

 

103

 

104

 

105

 

106

 

107

S’en suit une longue descente nous ramenant au centre du village.

108

 

109

 

110

 

111

 

112

 

113

 

114

 

115

Martin au fond va rechercher son autre appareil photo dans la voiture!

116

 

117

La première boucle s’achève sans gros efforts, on pourrait être bien sur devant à vrai dire sans jouer au reporter photographe. Le but n’est pas là à la perf ce soir mais de s’amuser.
C’est pas ce soir que je rééditerai ma perf du passé ou j’avais fini second du 9Km.

Le second tour s’entame, on est a 100% dans le rôle du photographe où les minutes perdues sont peu importantes.
On le finit même en ralentissant nettement, on aurait bien aimé côtoyer ces deux coureurs avec l’échelle !

118

 

119

 

120

 

121

 

122

 

123

 

124

 

125

 

126

 

127

 

128

 

129

 

130

 

131

 

132

 

133

 

134

 

135

 

136

 

137

 

138
 

139

Cette seconde boucle se termine même à l’arrêt en prenant toujours quelques photos et Martin refile même à la voiture pour changer d’appareil photo. Il connaît quelques petits soucis techniques.

On repart, Martin signe une accélération fougueuse a hauteur du ravitaillement au grand bonheur des enfants qui en rigolent. L’ambiance à chaque passage est amusante.

Troisième tour, on accélère à nouveau un peu pour rattraper notre retard. Les premiers nous ont rattrapés et j’en profite bien sur pour les prendre en photos.

141

 

142

 

143

 

144

 

145

 

146

 

147

 

148

 

149

 

150

 

151

 

152

 

153

 

154

 

155

 

156

 

157

 

158

 

160

Dernier tour, je filme un peu Martin à son passage sur la ligne qu’on se rend même pas compte que nous sommes à cet instant les derniers ! C’est Laurent et Vincent qui ont déjà terminé et qui viennent nous accompagner sur la dernière boucle qui nous mettent le doute.

162

 

163

 

164

 

165

Martin me lance alors on va finir avec cette féminine en noir que l’on a côtoyée un bon moment mais nos deux amis nous informe qu’elle est bien devant..nous on pensait qu’elle était bien derrière.

C’est parti alors dans une longue accélération pour le rejoindre, on y parvient au pied de la bosse du Hirtzenberg. On a même en ligne de mire une autre féminine. La dernière place de la course est en jeu !

166
 

167

 

168

 

169

 

170

 

171

 

172

 

173

 

174

 

175

Notre joggeuse en noir a peur d’être bonne dernière mais c’est sans compter notre galanterie et nous lui annonçons qu’on la laissera franchir la ligne avant nous.
Dans la descente le but est de rattraper tous les trois la féminine qui est en rose devant nous.

La « lutte entre ces deux filles devient un bon enjeu » on parviendra finalement à la rattraper.

176

On franchit la ligne intercalés entre les deux féminines. Nous sommes parmi les bons derniers mais peu importe, on s’est bien amusé.
Sans faire les pitres, une place dans le top 15 était plus qu’envisageable !

L’après course se passe dans la bonne humeur avec remise des prix et tombola. Mon ami Vincent Tallier nous propose de passer la nuit chez lui au lieu de rester ici dans les tentes. C’est gentil, nous acceptons avec grand plaisir.

180

 

181

Notre seul repas du soir, une petite saucisse dans du pain

183

La tombola dure et dure mais ça valait le coup de patienter car tous le monde repartira avec un lot.

Direction Halanzy chez Vincent pour passer la nuit et réfléchir où nous irons courir demain.
Merci Vincent et Marie pour l’accueil bien sympathique

La course vu par Martin Jambois:

1

 

2

 

3

 

4

 

5

 

6

 

7

 

8

 

9

 

10

 

11

 

12

 

13

 

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

36

 

37

 

38

 

39

 

40

 

41

 

42

 

43

 

44

 

45

 

46

 

47

 

19

Thierry Hervé

48

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

Martin a gagné un beau parapluie

32

A deux places, la preuve en image lol

33

L'organisateur

34

 

35

A bientôt en Belgique

20:47 Écrit par espace-marathon88 dans (BEL) Toernich | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |