29/09/2007

Le trail des Hautes Fagnes a Xoffraix (belgique) 36,5km 1050d+ le samedi 29 septembre 2007

cooltext66851777

 

Voila déjà un an que je m´étais lancé a tout hasard dans une recherche sur Internet dans l´espoir de dénicher une ou plusieurs courses que j´ignorerais encore l´existence. C´est ainsi que j´avais découvert la présentation du trail des hautes Fagnes en Belgique sur le site de l´épreuve. Une première approche visuelle qui m´avait bien plu mais seul petite ombre au tableau le trail se situait facilement à 400km de chez moi. J´avais du coup mis en suspens cette idée d´y participer. L´édition 2006 se déroula donc sans moi qui était entrain de courir sur un 10km sur route à Rupt sur Moselle dans les Vosges.

 

Pendant ce temps, Oufti, le kikoureur bouclait sa deuxième édition de ce trail Belge. Par l´intermédiaire de son récit publié sur kikourou, j´aurai droit a quelques détail de cette course que j´avais manqué.

 

L´édition 2007  s´approche à grand pas et comme l´an passé les kilomètres me séparant de la course n´ont bien évidement pas changé et malgré un meilleur goût pour le trail cette année, je m´apretais a faire de nouveau l´impasse. Et puis, un mail reçu une semaine avant la course changea la donne..

 

Un ami Belge (François) me propose de m´emmener sur le lieu de la course depuis chez lui. Une proposition bien sympathique qui me permettra de réduire mon trajet de 230 Km (aller retour).

 

01

Francois et Sandrine

 

Le covoiturage, peu de gens me le propose qu´il aurait été bête de le refuser pour cette course la. Sans leur gentillesse ( francois et Sandrine), je n´aurais sans doute jamais connu les joies de courir ce trail, alors un grand merci a eux deux !

 

Voila j´avais en gros une semaine pour me préparer pour ce trail de 36 km et surtout une semaine pour me remettre de mon enchaînement 10 et semi marathon de dimanche dernier.

 

Chose faite a mi semaine après m´avoir accordés deux jours de repos. C´était utile et nécessaire car une petite douleur a la voûte plantaire était apparue suite a ces deux courses sur route.

 

Petite sortie trail d´une heure mercredi dans les bois de Fougerolles pour voir simplement si la douleur était partie. A l´issue de cette sortie, je peux enfin confirmer ma présence au trail à François.

 

Le restant de la semaine se résumera dans la préparation alimentaire, en mangeant un peu plus de pâtes que d´habitude.

Comme souvent, un où deux jours avant un trail, je me rends dans la boutique espace marathon pour racheter ce qui me manque.

 

Devant toutes les belles choses présente en rayon, je me laisserai tenter par une paire de chaussure de trail, les Salomon speed cross. La légèreté et le crantage seront mes motivations. Mais surtout, je ne veux pas revivre le choc au pied  comme lors des crêtes vosgiennes en m´élançant sur un trail avec des chaussures de route. Une boisson d´attente et des gels red tonic viendront clore mes achats.

 

03

 

Me voila donc entre guillemets prêts pour ce trail…

 

Samedi matin, le réveil sonne pour 5h30, le temps de bien se préparer et prévoir un petit délai pour ne pas arriver en retard a Marbehan ou Francois et Sandrine nous attendent pour 8h25.

 

Petit Déjeuner léger, a cette heure la peux de chose arrive a passer, je me force toute de même a avale un bout de gâteau sport.

 

Nous sortons dehors pour ranger les affaires dans la voiture et la surprise il pleut déjà bien. Je pris de mille feux pour que nous n’ayons pas ce temps pourri là bas, ça serait dommage.

 

Une grosse heure de route nous sera nécessaire pour rejoindre Marbehan, ville belge que je connais bien puisque j´y ai déjà couru par trois reprises. Il est alors 8h0o, lorsque nous commençons notre escapade dans les rues de la ville pour trouver la rue ou habite nos amis belges. Un petit tour, deux petits tours et nous voila dans la rue en question.

 

J´aperçois Sandrine au pied de sa porte, nous y sommes ! Une étape de franchie. Tout doucement le stress monte, je vais pouvoir grâce a eux découvrir ce joli trail.

 

Vers 8h30, nous quittons Marbehan en suivant le véhicule de la sœur de Sandrine et  de son beau frère qui disputera le mini trail.

 

La météo sur le trajet n´annonce guère mieux, nous voila plongés dans un épais brouillard pendant de nombreux kilomètres et par chance une légère amélioration se fait sentir lorsque nous approcherons de Xoffraix. S´il ne pleut plu, les conditions de course seront plutôt bonne puisque le thermomètre affiche difficilement que 10 degrés.

 

Il est 10h10 environ lorsque nous arrivons dans le village du trail qui a choisi comme point de départ le stade de foot.

Déjà beaucoup de monde est arrivé de telle façon qu´une place sur le parking sera impossible. On se garera un peu plus loin et on se rendra a pied aux inscriptions. Nous ne sommes pas loin mais après la course la distance devrait nous paraître bien plus longue avec la fatigue.

 

Nous retirons notre dossard dans le stade pour la somme de 7 euros seulement. Vraiment pas cher pour un trail. Le dossard est plastifié, la aussi c´est un plus par rapport a d´autres courses ou desfois le dossard ne ressemble plus a rien une fois la ligne franchie. Deux couleurs, le blanc pour les 36,5km et le jaune pour le mini trail de 14km.

 

04

 

Malgré que nous soyons dans la Belgique profonde, on retrouve des connaissances, à commencer par notre ami trailer luxembourgeois, Adriano Gianni. Il vient récemment de se mettre au trail et il en a pris goût. Apres le trail Ohm(Aywaille,Belgique) de 33km début septembre le voila de nouveau sur les 36,5km du trail des hautes fagnes. En tout cas, c´est sympa de le voir ici !

 

02

Adrien a la conquete d´un nouveau trail..

 

Ensuite, je croise Jean Paul Pomes, bien connu sur les allures libre de Gaume et surtout par son run et bike qu´il organise a Nobressart.

 

Claude Conrady est là également malgré ses nombreux trails courus ces derniers temps. Il avait en autre fait le marathon du ballon d´alsace tout comme moi début Juin. Pour ceux qui connaisse pas encore et qui cherche a courir en Belgique ou au Luxembourg, il faut aller sur son site, c´est un vrai mine d´or pour un amateur de course a pied.

 

N´oublions pas le kikoureur traileur, Oufti ! Que j´avais pas encore croisé sur un des mes trails auxquels j´ai participé. Un homme d´experience sur ce style d´efforts avec sur sa carte de visite des trails couru comme celui de Geradmer, olne spa olne etc.. Ca sera sa troisième participation aujourd´hui au trails des Hautes Fagnes.

 

07

Oufti, Olivier Stembert, le luxembourgeois

 

Nous retournons tous ensemble à la voiture pour se changer, l´heure approche a grand pas. Comme d´habitude je suis pris d´un stress difficilement contrôlable. J´espère que tout se passera bien ce matin.

 

Je choisi de mettre le collant long pour éviter de me salir trop les jambes car le terrain sera certainement bien gras. Tee-shirt manche longue surmonté du maillot du club, car il fait frisquet même a 11heures du matin. Casquette pour éviter la transpiration dans les yeux. Ceinture gourde pour faire comme Martin Jambois mdr. Et pour finir, ma paire de trail achetés il y a deux jours et que je n´ai pas encore eu l´occasion de tester. Ce n´est pas conseillé mais bon je prends le risque tant pis.

 

Ensuite avant le départ, j´avale mes cachets anti-crampes, me tartine de pommade préventif contre les crampes et avale un gel anti-oxydant. J´essaye de partir dans les meilleures conditions pour éviter toute gène musculaire pendant la course.

 

Le briefing d´avant course se tient devant la tribune en deux langues. Nous sommes un bon petit peloton aussi bien sur le 14km que disputeront Sandrine et son beau frère que sur le 36,5 Km choisi par moi et François.

 

06

 

Pour ma part, objectif premier se faire plaisir en faisant une belle course pas forcement niveau temps mais surtout niveau sensation.

François fera se trail comme une sortie longue qui entrera bien dans son programme marathon (celui d´Echternach).

 

08

 

Le coup de feu est donné en même temps pour les deux distances à 11 heures.

Ca part assez vite devant quant a moi je reste sage pour ce début de course.

 

09

 

10

 

11

 

12

Sandrine et Francois Xavier, son beau frere.

 

13

 

14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

24

 

25

 

26

 

27

 

28

 

29

 

30

 

31

 

Nous sortons du stade pour prendre une petite partie sur route qui nous emmènera assez rapidement sur des chemins. J´aperçois devant moi la grande silhouette orange de Oufti, il est déjà loin devant, je me pose alors des questions, si parti trop doucement ou lui trop vite.

 

La route s´efface pour laisser place a un petit chemin herbeux longeant un parc occupé par quelques chevaux qui se prennent soudainement l´envie de galoper avec nous.

 

Un photographe se trouve vers le 2eme kilomètres pour prendre les coureurs. C´est grâce à lui que nous nous verrons remettre après course la photo souvenir de l´épreuve gratuitement.

 

Le trail arrive vite en matière avec une alternance de montées et de descente. La première se dresse véritablement entre les sapins, nous sommes alors dans la vallée du Tchession. L´effet visuel au pied de la cote se confirme bien en la montant. Ca grimpe fort, mes chaussures accroche bien me facilitant une meilleure ascension.

 

La vue devient superbe au fil des kilomètres et le parcours se montre assez varié, des sentiers très étroits, des passerelles en bois a franchir, des racines a éviter, des troncs a surpasser, de la boue a volonté etc.. Bref tout les éléments sont la pour un trail.

 

20%20BAYEHON%20km%203

 

n554548282_150977_4229

 

Progressivement je reviens sur les traces de Oufti surtout lors des parties montantes. Nous jouerons au yoyo en début de parcours, lui s´échappant dans les parties descendante et mois en revenants lors des montées.

 

001

 

Vers le kilomètre 8, nous passons à proximite château de reinhardstein, la vue est sensationnelle. Un endroit parfait pour courir. Ca me donne l´envie de galoper mais prudence les chemins sont techniques et continue de monter.

 

300px-Reinhardstein_JPG01

 

n554548282_150975_3725

 

J´avale par petite bouchées mon gel anti-oxydant et profite du 1er ravitaillement pour bien boire. Pour l´instant je suis bien pourvu que ça dure.

 

Un peu plus loin, nous franchissons le Barrage de Robertville, on se croira presque l´espace d´un instant au trail du lac de haute sure.

 

002

 

Je franchi le 10eme kilomètre en 52 minutes, les kilomètres seront indiqués tous les 5. C´est a cet endroit la que les 2 courses se séparent.

 

32

Le vainqueur du mini trail

 

33

Francois Xavier

 

34

Belle course de Sandrine

 

La suite du parcours est toujours aussi agréable, par de petits sentiers escarpés, nous longeons une rivière qui descend des bois. Le bruit de l´eau est apaisant.

 

IMGP0553

 

n554548282_150978_4487

 

Quelques passages techniques arrivent, nous franchissons alors une rivière en passant sur des palettes en bois disposé à travers la rivière. Je me montre extrêmement prudent pour ne pas finir a l´eau mdr.

 

IMGP0660

 

Les sensations seront toujours bonne jusqu´au 25eme kilomètre peut etre.. Pendant ce temps, nous commençons à franchir les tourbières par l´intermédiaire de petites passerelles en bois. Certaines sont longues, c´est amusant de courir sur du bois mais la prudence est de mise car ça peut glisser.

 

003

 

110%20NEGUS%20

 

Plus nous avançons, plus le terrain devient spongieux, des secteurs ressemblent à des parties de cross, les pieds s´enfonce de 30 cm par endroit. Cela demande des efforts supplémentaires pour se sortir de ce bourbier et de rester debout.

 

IMGP0692

 

Les chemins commencent progressivement a s´effacer, nous sommes alors emmener a traverser une sapinière ou bon nombres de sapins sont a terre. Notre seul guide sont les flèches en plâtre laissées au sol. Un peu plus tard, ça sera une prairie bien humide que nous franchirons ou les flèches sont plus beaucoup visibles.

 

150%20Baileu%20

Lieu du dernier ravitaillement

 

La fin du parcours se montre plus plat. Vers le 30eme kilomètres, je suis un peu moins bien et pour cause une crampe apparaît à ma cuisse. Je préfère marcher un peu et repartir ensuite pour éviter que cette dernière ne devienne trop insupportable. J´en profite pour avaler mon gel coup de fouet.

 

135%20Large%20Coupe%20feu

 

Je marche à quelque reprise mais je repars en courant plus longuement que d´habitude. Une longue descente sur un sentier plus large nous remmène aux premiers kilomètres franchis en début de course.

 

Malgré cela une dernière longue bosse se dessine déjà à travers bois pour ensuite continuer un peu plus tard sur la route. Ca tue en fin de parcours.

 

Nous regagnons ensuite le stade ou il nous reste a le contourner derrière les rambardes pour franchir la ligne.

 

Je termine ce trail en 3h29 et 27s. Satisfait  même si mon problème de crampes n´est toujours pas résolu.

 

35

 

36

Bonne perf pour Olivier

 

37

 

38

Claude Conrady

 

39

 

40

Francois

 

Bref une très bonne journée en compagnie de Sandrine et francois. Merci encore ! et bravo pour votre course !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23:34 Écrit par espace-marathon88 dans (BEL) trail hautes fagnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |