07/07/2010

Le trail des tordus a Verzenay (51) 20, 40 ou 60km le Dimanche 4 Juillet 2010

192


Une idée un peu tordue..

Initialement, je n’avais pas prévu ce trail des tordu a Verzenay (51) et pour cause je n’etais même pas au courant de son existence.

C’est le petit sms de Martin qui m’y met sur la voie. «Tu fais quoi de beau ce week-end? Le trail des tordu 60km!» Le nom me fait sourire, de mon coté n’ayant pas de course qui me scotche, pourquoi pas?

De l’inédit dans un département ou j’ai peu l’occasion de m’ y rendre, c’est tentant!.

Il accepte ma compagnie et me propose une partie du covoiturage, super!

Que vais-je faire sur un trail a seulement une semaine d’un 24h00 ?? Une idée un peu tordue, mais rien m’empêche après tout de me contenter du rôle du reporter. Mais je dois avouer, que je me sens plutôt bien remis envisageant de faire au minimum une boucle (20km..)

Je retrouve Martin la veille au soir assez tardivement après avoir suivi la course nature de Corbenay (70). Descendre la veille était la meilleure solution puisque le réveil est prévu a 4h00 du Matin et que je me trouve a 115km de chez lui.

Avec peu de sommeil, le réveil s’annonce délicat.. Le petit café ne fera pas grand-chose.

Hop, réglage du gps, destination Vernezay Au sud de Reims. 225 km soit en gros 2h30 de route.

Pas l’idéal pour se réveiller.. Seul le temps nous donne un lueur d’espoir, on est dans la brouillard avec des températures bien fraîches. L’orage de la nuit permet de respirer..

1

Une pause s’impose, la route est longue et ennuyeuse.. On effectue alors les derniers kilomètres avec l’esprit réveillé.

On arrive dans le parc naturel de la montagne de Reims. Dépaysement assuré, la région est belle ou la vigne a une place importante. En toile de fond, le paysage s’élève avec cette colline boisée. Nul doute, il y aura bien du dénivelé d’ailleurs on nous en annonce 1400 sur le 60km.

2

On se trouve une place pas très loin des inscriptions tenue au pressoir. Au choix trois distances possible, 20km (départ a 10hoo) et 40 ou 60km ( départ commun à 8hoo) ou encore une marche. Évidemment ce sont les distances arrondie, en fait, il y a légèrement plus.

3

 

4

6

7

8

9

Le coté sympathique de la chose est qu’on peut choisir de basculer du 40 au 60 ou inversement en court de route en fonction de sa forme et de son envie.

Je m’inscris alors sur le 40km, dossard 23 euros. Hélas pour moi on peut pas basculer du 40 au 20km hi hi hi

Vous l’aurez alors sans doute compris, le parcours est sous forme de trois grandes boucles différente repassant a chaque fois a l’arrivée.

5

 

Ca nous rappelle «le trèfle a quatre feuille», trail Belge organisé en Janvier. Chaque feuille étant alors une boucle a effectuer. Aujourd’hui, la chance n’est pas de notre coté lol. Il va faire bien plus chaud qu’au mois de Janvier. Et le petit espoir de ce ciel couvert de tout a l’heure est terminé. Le soleil a refait son retour pour le premier départ (8hoo)

13

 

14

On reçoit avec notre dossard le tee-shirt de l’épreuve.

11

En buvant son café, Martin décèle l’origine du nom de la course. Tordu pour la forme des pieds de vignes.. Et aussi par l’esprit un peu «tordu» de la course et de son organisateur.

Du moment qu’on se tord pas la cheville ça me va! Lol

10

 

12

Je ne sais pas réellement comment m’habiller. Mes problèmes de gerçures me font hésiter entre le débardeur nylon ou le tee-shirt coton.

Je choisi le tee-shirt nylon manches courte, je vais crever de chaud mais tant pis!

Montre gps, casquette, ceinture gourde et chaussure de trail, et me voilà prêt a me lancer dans cette nouvelle aventure..

Enfin, prêt, on va voir ça durant les premiers kilomètres. Il est loin d’être sur que mon 24hoo ne me rappelle pas a l’ordre.

Le briefing est donné, première boucle bleue, puis la jaune et enfin s’il nous reste des forces et qu’on n’est pas dans le rouge, ça sera la rouge.

15

Martin se relance sur un gros trail apres celui de Geradmer il y a deux semaines..

16

17

18

19

20

21

22

Entre parenthèse, le balisage a du être une mission délicate car les boucles se croisent, se recroisent. On passe dans un sens puis dans un autre.. Bref, y’a interet d’etre attentif!

8h00, c’est parti! Tous ensemble 40 et 60km. Le peloton est finalement plus copieux de ce que l’on pouvait croire.

Je pars bien sur avec l’appareil photo autour du cou. Histoire de ramener quelques souvenirs de ce parcours entre vignes et forets.

23

 

24

25

26

Les premiers kilomètres de course sont assez convaincant au point de vue des jambes, je me sens pas fatigué. Seule la chaleur devient très vite éprouvante.

Ce debut de course est superbe niveau paysage. Le peloton bien coloré entre les vignes ferait une belle peinture. Sans oublier cette montgolfière qui donne l’impression de nous suivre.

27

 

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

Martin me prends l’appareil photos pour quelques kilomètres histoire que je sois aussi sur les photos.

Ils s’amuse bien dans son rôle de photographe mais il va s’apercevoir rapidement que cela devient fatiguant. S’arrêter, repartir plus vite.. Ça casse le rythme..

39

 

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56
espace-marathon88 dans les vignes

57

58

59
Une touffe de coquelicot, tout au long du parcours, nous aurons pu apprecier de jolis rosiers, des roses tremieres et d'autre fleurs aux couleurs agreable.

60

61
Merci aux photographes present sur le parcours..

62

63

64

65

66

67

68

69
Ce chien m'a trop fait rire, un vrai trailer..comme nous il tirait la langue dans la montée et marchait, dès le sommet, il reprenait en galopant en remontant le peloton.

70

71

72

73

74

75

76

77

Il me le repasse je vais le garder durant ces 42km..

La première boucle est bien agréable par le fait que le tracé est varié.. après les vignes, c’est les passages parfois restreint dans les bois. L’ombre est un vrai bonheur. Quelques bonnes cote mais aussi des chemins plus roulant.

78

 

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

96

97

98

99

100

101

102

103

On revient dans les vignes où le soleil tape de plus en plus pour se diriger vers la fin de la première boucle.

 

104

 

105

 

106

107

108

109

110

111

112

113

114

115

116

117

118

119

120

121

Pour atteindre la belle arche bleue d’arrivée, il faut gravir une bonne bosse.

 

122

 

123

Le ressenti de la première boucle est plutôt satisfaisante de mon coté, je me décide d’attaquer la seconde.

Le ravitaillement se dresse peu après l’arche. Je m’y arrête pour remplir ma bouteille d’eau et avaler quelques fruits secs.

Y’a pas autant de choix sur la table qu’a mon 24hoo..mais ou est le fromage? Hum lol.

124

 

125

Allez on y retourne, je repars un peu plus rapidement que Martin en profitant du bon ressenti. Ca redescends sur la route, mon allure me semble pas si mal..

Le retour sur les chemins blanc a travers les vignes est éprouvant. Qu’Est-ce qu’il fait chaud!

126

 

127

128

129

130

131

132

133

134

135

136

137

138

La pente s’élève pour atteindre progressivement le phare. La vue est magnifique par ici.

 

139

 

140

 

141

La boucle jaune reprends quelques parties de la première en sens inverse. Je m’en rappelle car il aura fallu remonter cette belle descente de toute a l’heure.

 

142

 

143

 

144

145

146

147

On croise les marcheurs qui n’hésitent pas pour certains a nous encourager. .

 

148

 

149

 

150

151

152

153

154

155

156

Kilomètre 30 peut être.. Ça commence a devenir un peu plus difficile.. Je n’insisterais pas pour la dernière boucle, non! Ça serait bien trop.. A hauteur d’un ravito, je retrouve Martin qui semble lui aussi bien éprouvé. Son tendon lui fait mal, il ne fera pas la dernière boucle.

 

157

On finira plus ou moins ensemble les derniers kilomètres en jouant parfois a l’élastique.

158

 

159

160

Le retour dans les vignes semblent assez long, on croise les courageux trailers qui continuent sur le 60km.

 

162

 

163

 

164

165

166

167

168

169

170

171

172

173

174

175

176

177

178

179

180

181

182

On fini tous les deux en un peu moins de 5hoo d’efforts. Si Martin semble déçu de sa course, de mon coté, j’en ressors plutôt satisfait. J’ai réussi a galopé pendant 42km une semaine après un 24 heures..

On reçoit dans les barrières une bouteille de bière locale.

191

Occasion de retrouver lors de l’après course notre ami carpet08 du forum qui s’était engagé sur le 20km.

183

Carpet08 du forum..

184

185
Un bon coca frais, rien de tel apres un tel effort!

186
Les trophées sont sympathique!

187
Nos amis des Ardennes..

188

189
Carpet08 se dirige maintenant plus sur les courses natures.

190

Le fait de s’être arrêter a la deuxième boucle, nous permettra de rentrer un peu plus tôt que prévu..

Mais que le retour fut dur encore une fois..225km sous la chaleur et avec la fatigue, ce n’est pas toujours facile pour le conducteur.

En tout cas, belle promenade en Champagne a la découverte de ce trail des tordus. J’en garderai de bons souvenirs..

Bravo a tous et particulièrement au 11 courageux qui auront eu le mérite de finir ce 60km.

A bientôt


Quelques photos vues sur le site de l'epreuve: http://www.efsra.com/

decoration

 

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

decoration

Sans titre 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:56 Écrit par espace-marathon88 dans (51) trail des tordus | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |